Adriano au Havre : c'est oui, mais à condition de ...

  • A
  • A
Adriano au Havre : c'est oui, mais à condition de ...
@ Heuler Andrey / AFP
Partagez sur :

TRANSFERTS - L’international brésilien a trouvé un accord avec le club doyen du foot français.

En cette période morne pour le football français - fêtes obligent - le Havre pourrait réaliser un très joli coup médiatique, à défaut d’être sportif. Le club a annoncé sur son site officiel avoir trouvé un accord avec l’international brésilien Adriano. Le joueur lui-même s’était annoncé au club normand jeudi via  Twitter, et en Français s’il vous plaît :

Deux conditions à remplir.  Joint par Europe 1, le président du Havre Jean-Pierre Louvel a confirmé l’arrivée prochaine de l’international auriverde (27 buts en 48 sélections) tout en y ajoutant deux bémols. "Pour que la signature soit effective, il faut que la garantie bancaire apporté par Christophe Maillol (le futur repreneur du club, ndlr) soit monétisée, c’est-à-dire que la garantie virtuelle devienne réelle, et que la DNCG (police financière de la Ligue de football, ndlr), valide nos comptes." Le président du HAC se veut "confiant" dans la bonne conduite du projet instigué depuis maintenant 6 mois par Christophe Maillol. "Le fait d’avoir reçu la garantie bancaire mercredi, c’est rassurant", confie-t-il. "Et ce le montant [20 millions d’euros, ndlr), qui n’est pas simplement un montant d’achat d’action, mais une somme qui permettra de mener à bien le projet du club, qui est de remonter en Ligue 1 d’ici 3 ans.">> LIRE AUSSI - Adriano soupçonné de trafic de drogue

 L’entraîneur officiellement connu dimanche. Outre Adriano, deux à trois joueurs pourraient arriver en Normandie si la reprise du club venait à être effective. Quant à la nomination du nouvel entraîneur, les recherches "avancent" toujours selon Jean-Pierre Louvel qui nous a confirmé qu’une conférence de presse se tiendra dimanche pour divulguer officiellement l’identité de l’heureux élu. Selon nos informations, c’est Thierry Goudet, passé notamment par le Mans et Créteil, qui tiendrait la corde. Après des mois de tergiversation, le club doyen du football français semble bien parti pour ouvrir une nouvelle page de sa longue histoire…