Le Bayern et Ribéry en finale

  • A
  • A
Le Bayern et Ribéry en finale
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Malgré sa défaite (2-1), le Bayern se qualifie pour la finale aux tirs au but.

Une finale inédite. Tout le monde voyait déjà un Clasico Barça-Real en finale de la Ligue des champions. Après l'élimination surprise du Barça, mardi soir, le Real Madrid est tombé à son tour. Cette fois, c'est le Bayern Munich qui a créé la sensation. Malgré la défaite (2-1), les Allemands ont arraché leur qualification aux tirs au but (3-1) et joueront la finale, chez eux, le 19 mai prochain à l'Allianz Arena.

Neuer

Celui qui a bien mérité sa douche : Neuer. Un gardien fait souvent la différence lors de cette terrible séance de tirs au but. On pourrait parler d'Iker Casillas qui a sorti deux pénos. Mais le jeune allemand, Manuel Neuer, a quand même sorti les tirs de Cristiano Ronaldo et de Kaka, rien que ça. Il a également longtemps retardé l'échéance pendant 120 minutes. Chelsea est prévenu pour la finale, ce dernier rempart sera dur à franchir.

L'action Playstation. Après l'ouverture du score très précoce de "CR7" sur pénalty, le Real joue beaucoup plus libéré. Les Merengue se prennent pour le Barça et s'amusent dans une partie de passe à dix. A 25 mètres, Mesut Özil, très bon mercredi soir, glisse un ballon dans la profondeur à Cristiano Ronaldo. Le Portugais ne calcule pas et ajuste parfaitement Neuer. A ce moment-là, tout se passait très bien pour le Real...

Cristiano Ronaldo double la mise :



La pensée du jour. "Deux jours d'émotion formidable, les 2 grands d'Espagne au tapis : la Ligue des champions, décevante en 8es et en 1/4, est redevenue magique". Ou l'art de résumer les matches à élimination directe de la C1 en moins de 140 signes, sur Twitter. Mention spéciale à son auteur, le journaliste du journal L'Equipe, Vincent Duluc.

Ribéry

Celui qui aurait dû rester chez lui : Ribéry. Si le Bayern est en finale, il pourra dire merci à "Kaiser Franck", mais pour le match aller. Remplacé par Thomas Muller dans les prolongations, le Français n'aura pas montré grand chose, mercredi soir à Santiago Bernabeu. Un chiffre illustre parfaitement sa prestation très décevante : il n'a réussi qu'un dribble sur huit dans le match.