Le Barça victime de l'arbitrage ?

  • A
  • A
Le Barça victime de l'arbitrage ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - La presse catalane reprend de volée l'arbitre de Milan-Barça, jeudi.

Sur le plan du jeu, il n'y a pas eu grand-chose à retenir du choc entre l'AC Milan et le Barça, mardi soir, en Ligue des champions. Fermé et tactique, ce quart de finale aller s'est conclu sur le score nul et vierge de 0-0. Mais, plutôt que le manque de spectacle, la presse catalane a préféré insister mercredi matin sur la performance de l'arbitre de la rencontre, le Suédois Jonas Eriksson.

La Une de Sport

© Sport

Selon elle, l’homme en vert a oublié de signaler deux penalties en faveur des Blaugrana, le premier sur une sortie hasardeuse du gardien de l'AC Milan, Christian Abbiati, dans les pieds d'Alexis Sanchez (14e), le deuxième sur un tirage de maillot de Djamel Mesbah sur Carles Puyol (78e). "Et ce penalty, hein ?" titre le quotidien Sport en montrant Sanchez fauché par Abbiati et en mettant en avant la nationalité de l'arbitre, suédoise, comme celle de l'attaquant de l'AC Milan, Zlatan Ibrahimovic... El Mundo Deportivo n'est pas en reste : "l'arbitre a fait l'autruche et a fermé les yeux sur plusieurs penalties, un sur Alexis et un autre sur Puyol."

Sanchez est accroché par Abbiati :

En zone mixte, le capitaine du Barça, Carles Puyol, s'était plaint de ne pas avoir bénéficié de la sanction suprême sur l'action la plus litigieuse des deux. "L'arbitre n'a pas voulu siffler penalty ! Tout le monde l'a vu sur les écrans. On me tire le maillot en pleine surface et l'arbitre est juste là", a-t-il souligné. Ce n'est pas la première fois cette saison qu'on se plaint de l'arbitrage, côté catalan. Pas plus tard que le 21 mars dernier, les supporters du Barça avaient pointé deux penalties oubliés contre Grenade (5-3), lors de la 29e journée de Liga.

Les socios du Barça se sentent tellement lésés qu'ils ont décidé de faire une compilation des penalties oubliés depuis le début de la saison. Après 28 journées, le compte était à 15 penalties oubliés. Une bonne dizaine d'entre eux semblaient évidents (notamment à Valence (2-2), face à l'Espanyol (1-1) ou à Villareal (0-0)), et auraient pu rapporter six points supplémentaires au Barça, soit exactement le retard que Lionel Messi et ses coéquipiers comptent actuellement sur le Real Madrid...

Le Barça aurait pu bénéficier d’une dizaine de penalties :

Ces critiques permanentes envers l'arbitrage, qu'elles proviennent de la presse, des joueurs catalans ou de leurs supporters, s'inscrivent dans une lutte (d'influence ?) permanente contre le Real. A tel point que les penalties oubliés en faveur des adversaires du Real sont eux aussi mis en exergue, alors que, de son côté, le Real, qui a eu cinq exclus sur la pelouse de Villareal le 21 mars, joue aussi les victimes...

Si la perspective du clasico du 21 avril et d'une éventuelle finale de la Ligue des champions entre les deux clubs, le 19 mai, ravit les amateurs de foot, les arbitres, eux, doivent être dans leurs petits souliers. On leur conseille également de porter des boules Quiès.

Une plainte sur l'état de la pelouse

Mais ce n'est pas tout. En sus des critiques émises contre l'arbitrage (notons que l'entraîneur du Barça s'est tenu en dehors de la polémique), le Barça a également annoncé jeudi en fin de matinée avoir porté plainte contre l'UEFA au sujet de… l'état de la pelouse, mercredi soir. En mauvais état et glissant, le gazon a entraîné la chute de plusieurs joueurs et aurait empêché les Catalans de déployer leur jeu. Voilà qui ne devrait pas aider à la réputation du Barça, critiqué par certains pour sa tendance à la victimisation...