Le Barça se plaint auprès de l'UEFA

  • A
  • A
Le Barça se plaint auprès de l'UEFA
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Le club catalan reproche à l'arbitre de PSG-Barça d'avoir fauté.

Le Barça ne décolère pas contre l'arbitrage de Wolfgang Stark, mardi, au Parc des Princes, lors du quart de finale aller de la Ligue des champions (2-2). En effet, le club catalan a envoyé jeudi soir un courrier à l'instance de régulation du football européen, l'UEFA, pour se plaindre officiellement de l'arbitrage de directeur de jeu allemand.

Les dirigeants catalans n'ont pas digéré une décision bien précise de M. Stark, survenue à la 77e minute de jeu. Après que Javier Mascherano et Jordi Alba se sont téléscopés sur un duel aérien dans la surface parisienne, l'officiel allemand a en effet obligé les deux joueurs à sortir du terrain avant de les empêcher d'y revenir pour le corner qui a suivi.

"Un fait grave" pour le Barça

"Le Barça veut simplement exprimer sa surprise sur le fait que l'arbitre n'a pas appliqué les règles du jeu", a expliqué le porte-parole du club, Toni Freixa, cité dans un communiqué. "Lorsque deux joueurs d'une même équipe restent au sol, l'arbitre doit arrêter le match, ce qu'il n'a pas fait, et il ne peut pas les obliger à quitter le terrain de jeu. Un fait suffisamment grave pour en discuter avec l'UEFA."

Le Barça s'appuie sur un point de règlement de la loi 5 "Interprétation des Lois du Jeu et directives pour arbitres". Dans la partie consacrée à la gestion des "joueurs blessés", il est effectivement écrit (page 72, ci-dessous) : "il ne peut être dérogé à ces règles (sur la sortie et l'entrée en jeu des joueurs blessés, ndlr) que si des joueurs de la même équipe sont entrés en collision et nécessitent des soins immédiats". Les deux joueurs du Barça auraient donc pu reprendre le jeu immédiatement sans avoir à sortir des limites du terrain.



Mascherano sur une ciivière (930x620)

© REUTERS

"Nous sommes pleinement conscients des erreurs d'arbitrage, et nous ne nous considérons pas maltraités, mais nous voulons attirer l'attention sur le fait qu'un arbitre ne connaisse pas le règlement. Nous ne jugeons pas l'arbitrage, sinon le fait de connaître la règle. Nous espérons que cela n'arrive plus", poursuit le communiqué du Barça. Cette phase de jeu a d'autant plus irrité les Catalans que, sur le coup franc qui a suivi le fameux corner, Zlatan Ibrahimovic a inscrit le but de l'égalisation à 1-1 pour le PSG... en position de hors-jeu. Le Barça n'a également pas apprécié que l'on oblige le défenseur argentin Javier Mascherano à satisfaire à un contrôle antidopage alors qu'il était en train de se faire soigner par le staff médical pour une blessure au genou droit.

Pression maximale pour le match retour

La plainte du Barça, qui n'a aucune chance de déboucher sur quelque chose de concret, sert en tout cas à faire monter la pression, à quelques jours du match retour entre les deux équipes, mercredi, au Camp Nou. La presse catalane, qui avait déjà relayé l'avis très tranché de Daniel Alves à l'issue de la rencontre (le Brésilien avait accusé Wolfgang Stark d'avoir été influencé par l'avis de l’entraîneur du Real, José Mourinho, qui lui avait reproché d'être pro-Barça, ndlr), continue de s'en donner à coeur joie. Vendredi, le quotidien El Mundo Deportivo s'interroge ainsi sur l'identité de l'arbitre du match retour, qui sera annoncée lundi, et évoque la possibilité qu'officie Olegario Benquerença ou Pedro Proença, deux des arbitres retenus pour ces phases finales de la Ligue des champions. Deux Portugais, comme Mourinho.