Le Barça est-il redevenu humain ?

  • A
  • A
Le Barça est-il redevenu humain ?
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Après sa défaite (2-0) face au Milan AC à l'aller, les Catalans croient encore en la qualif'.

Depuis combien de temps on n'avait pas vu le Barça aux abois ? Battus (2-0) en huitième de finale aller par le Milan AC, les Catalans sont tout proches de la sortie en Ligue des champions. Il faut remonter à la saison 2006-2007 pour voir une trace d'une élimination à ce stade de la compétition (face à Liverpool). Et si le Barça, cette "équipe Playstation" imbattable, rempli de joueurs irréprochables pouvait finalement redevenir un peu plus humaine ?

Une mauvaise série bien inhabituelle. Tombés au match aller, les Blaugrana ont enchaîné deux défaites supplémentaires dans la foulée (contre le Real en demi-finale retour de la coupe du Roiet en championnat). On a fouillé dans les archives du club catalan pour essayer de trouver trois défaites de rang toutes compétitions confondues. Il faut revenir à la saison 2006-2007, c'est-à-dire plus de cinq ans en arrière. A l'époque, c'était le néerlandais Frank Rijkaard qui était à la tête de l'équipe…

>>> A LIRE : On a perdu Lionel Messi

Messi, le génie pas vraiment au top. Oui, Lionel Messil a inscrit son 40e but de la saison samedi dernier face au Deportivo La Corogne (2-0). Oui, il a aussi marqué en Liga pour la 17e journée d'affilée. Mais ne vous y trompez pas, l'attaquant argentin traverse actuellement un mauvaise passe. Totalement éteint face à Milan au match aller, quasi-transparent contre le Real Madrid lors de la double confrontation, le quadruple Ballon d'Or nous avait bien mieux habitués. "Au quotidien, il est comme d'habitude", a expliqué son coéquipier Dani Alves dans un entretien pour El Mundo. "Mais je ne vais pas être hypocrite, c'est évident, que sur les derniers matches, il n'était pas au mieux psychologiquement". Une confession qui en dit long sur le moral de l'Argentin. Messi est un excellent baromètre pour mesurer l'état de forme du Barça. Messi ne va pas bien et comme par hasard, le Barça non plus…

Messi-Iniesta

Une communication moins maîtrisée. Quand le Barça gagne, il est rare d'entendre quelconque critique contre l'arbitrage ou une mauvaise phrase en direction d'un adversaire. Depuis la maladie de leur entraîneur Tito Vilanova (soigné à New York pour un cancer depuis le 21 janvier) et la mauvaise série, la communication des joueurs laisse parfois à désirer. Gérard Piqué est de loin le meilleur exemple. Après avoir demandé aux supporters qui ne croyaient pas à la qualification du Barça pour les quarts de finale de la Ligue des champions de rester chez eux, le boyfriend de Shakira a critiqué l'arbitrage, lundi en conférence de presse. "Les arbitres devraient être professionnels, bosser 40 heures par semaine pour préparer une rencontre", a-t-il lâché, rappelant les décisions parfois hasardeuses du match aller.

Une-Sport

Une presse qui croit à l'exploit. Autre bon baromètre d'une équipe qui va mal, la presse. Normalement, la presse catalane est toujours très sereine. Elle loue à renfort de titres élogieux les très bons matches de Lionel Messi et de ses coéquipiers et se concentre sur les records du quadruple Ballon d'Or. Depuis quelques jours, la presse pro-Barça n'a qu'un mot à la bouche, la remontada (la remontée). Mardi matin, le quotidien Sport s'est lancé dans une méthode coué, en affichant ce mot à plusieurs reprises à sa Une.