Laurent Blanc peut-il perdre sa place ?

  • A
  • A
Laurent Blanc peut-il perdre sa place ?
@ REUTERS
Partagez sur :

SIÈGE ÉJECTABLE - Avec l'élimination en Ligue des champions et la défaite contre Lyon, l'avenir de Laurent Blanc s'est assombri.

Mauvaise passe. Il y a une semaine, Paris se dirigeait confiant vers son quart de finale retour de Ligue des champions contre Chelsea (victoire à l'aller 3-1) et se projetait déjà vers le dernier carré de la C1. Sept jours plus tard, le PSG est en plein doute. Les hommes de Laurent Blanc ont subi une grosse désillusion européenne (défaite 2-0 au match retour) et perdu dans la foulée sur le terrain de l'OL (1-0). Une mauvaise passe qui ne fait pas vraiment les affaires du coach parisien qui entendait prolonger son contrat. La finale de la Coupe de la Ligue contre Lyon, samedi prochain au Stade de France, devrait peut-être aider les dirigeants parisiens à se décider.

Blanc-avec-Nasser-Al-Khelaifi-930x620_scalewidth_630

La colère de Nasser al-Khelaïfi. Juste après la défaite parisienne à Gerland, le président du PSG est sorti de Gerland furieux. Selon le journal Le Parisien qui raconte la scène, Nasser al-Khelaïfi n'a pas pris le temps de saluer les joueurs dans les vestiaires, comme il l'a toujours fait cette saison. Il aurait même lâché une phrase ambigüe sur l'avenir de Laurent Blanc avant de quitter le stade. Si Laurent Blanc et son président ont toujours eu de bonnes relations, al-Khelaïfi n'a pas apprécié le manque de réaction des joueurs après l'élimination en Ligue des champions.

La piste Wenger relancée ? La saison passée, le titre de champion de France avait été un peu éclipsé par le départ de Carlo Ancelotti et de Leonardo. A l'époque, la piste Arsène Wenger avait été activée à plusieurs reprises par les dirigeants parisiens. Et comme l'entraîneur d'Arsenal est en fin de contrat avec les Gunners, la rumeur est déjà relancée. Mais selon les informations du journal L'Equipe, le club nie formellement toute approche.

Le-PSG-sombre-a-Chelsea-930_scalewidth_630

© REUTERS

Une finale déterminante. Pour le championnat, a priori, aucun problème. "Cette défaite (1-0 à Lyon dimanche soir, nldr) ne change rien, le champion s'appellera encore Paris Saint-Germain", expliquait Thiago Silva dimanche soir. Avec 10 points d'avance sur Monaco à cinq journées de la fin, Paris devrait en effet conserver sa couronne en mai prochain. Mais la finale de la Coupe de la Ligue pourrait changer beaucoup de choses pour l'avenir du club de la capitale et de son entraîneur. Surtout si Paris perdait à nouveau...

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

AVENIR - Laurent Blanc peut prolonger mais...

HUMOUR - Quand l'OL chambre le PSG avant le match

MORAL EN BERNE - Le PSG n'est toujours pas rétabli

LIGUE DES CHAMPIONS - Le PSG a eu tout faux