Laurent Blanc : "le foot marche sur la tête"

  • A
  • A
Laurent Blanc : "le foot marche sur la tête"
@ REUTERS
Partagez sur :

MONEY MONEY - L'entraîneur du PSG a donné son avis sur la clause libératoire de Cristiano Ronaldo.

L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo devrait bientôt prolonger son contrat au Real Madrid. Dans ce nouvel engagement, le président des Merengue Florentino Perez souhaiterait inclure une clause libératoire totalement folle. Si un club souhaite recruter CR7, il devra débourser un milliard d'euros ! "Et pourquoi pas 2 milliards d'euros ? Le foot marche un peu sur la tête", lance l'entraîneur du PSG Laurent Blanc dans une interview au Parisien.

Blanc critique mais... gagne 3 millions d'euros par an

Dans un long entretien qu'il a accordé au Parisien, l'ancien champion du monde 1998 revient sur les principaux objectifs du PSG pour cette nouvelle saison. Mais plus étonnant, Laurent Blanc est revenu également sur les millions d'euros actuellement dépensés par de nombreux clubs lors de ce mercato d'été. "Ces prix correspondent à quelle réalité ? Aucune", estime Laurent Blanc. Et d'argumenter : "les plus grands économistes vous le diront, ce n’est basé sur rien du tout. C’est juste l’offre et la demande, c’est très dangereux. Ces chiffres ne veulent plus rien dire. Je me mets à la place des gens qui vivent cette période très délicate que nous traversons. Le mec qui n’est pas intéressé par le football doit se dire qu’on marche sur la tête".

Laurent-Blanc-2

Mais en critiquant cette culture ultra-dépensière qui règne dans le foot depuis plusieurs années, Laurent Blanc oublie tout de même un petit détail... son salaire. Et pour cause, l'ancien défenseur de Manchester United va quand même toucher près de 3 millions d'euros cette année pour entraîner le PSG. Dans un éclair de lucidité, Blanc précise toutefois sa pensée : "je dis ce que je pense mais je suis le premier à en profiter. Les joueurs en profitent aussi. Mais on a conscience de la crise économique".

Retrouvez d'autres extraits de cet entretien dans la revue de presse de Samuel Etienne :