La vie sans "Ibra", ça ressemble à quoi ?

  • A
  • A
La vie sans "Ibra", ça ressemble à quoi ?
@ REUTERS
Partagez sur :

ABSENCE - Le Suédois, victime d'une lésion musculaire, va être absent plusieurs semaines.

Le PSG a officialisé vendredi la blessure de Zlatan Ibrahimovic, fauché en plein élan, mercredi soir, lors du quart de finale aller de Ligue des champions, contre Chelsea (3-1). Le géant suédois souffre d'une lésion musculaire au niveau du biceps fémoral droit. Le club s'est bien gardé de donner une durée d'indisponibilité, généralement estimée pour ce type de blessure entre quatre et six semaines. C'est une certitude : le n°10 du PSG va manquer plusieurs matches importants. Etat des lieux avant la réception de Reims, samedi, en Ligue 1.

Zlatan Ibrahimovic blessé (930x620)

Trop juste pour une éventuelle demi-finale. Zlatan Ibrahimovic devrait manquer avec certitude trois matches de Ligue 1 : la réception de Reims, samedi, le déplacement à Lyon, le 13 avril, et celui à Sochaux, le 26. Sur ce seul plan domestique, l'absence d'Ibrahimovic n'est pas une catastrophe en soi : d'abord parce que le champion de France compte actuellement 13 points d'avance sur son dauphin, l'AS Monaco, et ensuite parce que le PSG a l'effectif pour combler un tel manque en championnat. Plus ennuyeux, le PSG sera privé de "Zlatan" pour la finale de la Coupe de la Ligue contre l'OL, le 19. Cette finale disputée au Stade de France était calibrée pour "Ibra". Mais c'est bien évidemment au niveau européen que son absence risque de se faire le plus sentir : il manquera le match retour contre Chelsea et ne sera sans doute pas rétabli à temps pour une éventuelle demi-finale de Ligue des champions, les deux dernières semaines d'avril.

Lucas Moura (930x620)

Un schéma de jeu inchangé. Blanc l'a répété vendredi : "la philosophie du jeu restera la même, le schéma de jeu restera le même". En l'absence d'Ibrahimovic, le PSG va donc continuer à évoluer en 4-3-3. En pointe, Edinson Cavani remplacera Ibrahimovic, comme c'est déjà arrivé cette saison. Le côté droit devrait logiquement échoir à Lucas, qui a fait une entrée remarquée mercredi dernier. En soi, l'absence d'Ibrahimovic lors du match retour à Chelsea ne semble pas trop préjudiciable. Pourquoi ? Parce que le PSG se déplace à Londres avec deux buts d'avance et devrait laisser le ballon à son adversaire. Dans ces conditions, Cavani et Lucas, qui prennent davantage la profondeur que le Suédois, ont le profil adéquat. Sans "Ibra", qui décroche régulièrement pour quasiment mener le jeu, le PSG va forcément évoluer différemment. Son absence pourrait également conduire Blanc à titulariser plus régulièrement au milieu Yohan Cabaye, au jeu tourné vers l'avant. Dans le schéma sans "Ibra", Lucas (photo) devra forcer sa nature pour défendre comme le fait Cavani sur le côté droit.

Cavani face à Chelsea (930x620)

Cavani sous pression en pointe. Il l'a rappelé dans une interview sans concession à L'Equipe, mardi dernier : Cavani en a assez de jouer sur un côté, le droit en l'occurrence. La blessure d'"Ibra" lui offre l'opportunité de retrouver son poste de prédilection, avant-centre. Il l'a occupé à plusieurs reprises, déjà, cette saison, quand Ibra était remplacé (dix fois), remplaçant (1 fois) ou absent (3 fois). Les statistiques de l'Uruguayen dans ce cas de figure sont impressionnantes : il a marqué 10 de ses 21 buts dans cette position d'avant-centre, quand Ibrahimovic n'était pas sur la pelouse. A priori, "Cava" a donc tout les atouts pour remplacer "Ibra". Mais l'ancien joueur de Naples n'est arrivé que l'été dernier et ne jouit pas de la même aura que le Suédois auprès de ses coéquipiers. Sur le terrain, ça pourrait aussi compter.

Un double effet "Ibra" ? Certains observateurs minimisent le poids de l'absence d'"Ibra" en avançant son match très décevant face à Chelsea. C'est oublié un peu vite la saison exceptionnelle réalisée jusque-là - 40 buts inscrits, dont 10 en Ligue des champions -, mais également l'expérience du joueur. En l'absence de Thiago Silva, c'est lui le capitaine. Mais il peut y avoir un autre "effet Zlatan". En son absence, ses coéquipiers vont être tentés de montrer qu'ils peuvent briller - et gagner sans lui -, à commencer par... Cavani. Et puis, il y a la dimension affective. Certains joueurs, à commencer par les proches du Suédois, comme Maxwell, auraient déjà fait part de leur envie d'offrir des titres à "Ibra". Mais attention, Blanc l'a souligné vendredi : "Ibra rejouera cette saison avec le Paris Saint-Germain." Pour information, la finale de la Ligue des champions est prévue le 24 mai...


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

PARIS A PEUR - Saison finie pour Ibrahimovic ?

BLESSURE - Ibrahimovic, la tuile