La presse people privée de Beckham

  • A
  • A
La presse people privée de Beckham
@ REUTERS
Partagez sur :

La star anglaise ne viendra pas au PSG. Un manque à gagner pour la presse people ?

Victoria Beckham en train de faire du shopping dans des magasins de luxe, David qui emmène ses enfants dans leur nouvelle école ou encore la famille au grand complet réunie dans un restaurant parisien. Tous ces clichés n’existeront pas. Les paparazzis sont fixés depuis le refus officiel de la star anglaise de signer au PSG. Sur le plan sportif, de nombreux observateurs voient plutôt d’un bon œil cette information. Trop vieux pour certains, pas assez compétitif pour d’autres, la presse sportive ne voyait pas le milieu de terrain de 36 ans comme un messie. En revanche, la presse people attendait avec impatience ce nouveau feuilleton.

"Des histoires croustillantes en moins"

Géraldine Bordere est journaliste au magazine Closer. Elle se faisait une joie de l’arrivée de la famille Beckham à Paris. "On y croyait et on était très entousiastes à la rédaction. C’est un peu dommage pour nous", concède-t-elle. "Le couple Beckham n’a pas la même aura que Brad et Angelina mais c’est quand même un couple mythique. On aurait eu plein d’histoires croustillantes à raconter. Voir déambuler Victoria Beckham avenue Montaigne ou sortir d’un supermarché, ça aurait été très intéressant à suivre".

Beckham-3
Depuis le début de la rumeur du transfert de "Becks" au PSG, la presse people française avait flairé le bon filon. Il y a quinze jours, le magazine Gala qui n’avait jusqu’alors jamais fait sa Une sur le couple, dégainait une enquête sur leur futur train de vie dans la capitale parisienne. Le titre à la Une : "Les Beckham comme des princes à Paris". L’ancien joueur de Manchester United n’avait pas encore paraphé le contrat mais la presse people s’y voyait déjà.

"Plus une perte pour le PSG"

Matthias Gurtler est rédacteur en chef de Gala. Lui aussi était plutôt ravi à l’idée de voir débarquer le couple Beckham et sa petite famille à Paris. "On aurait pu le suivre plus facilement et on aurait certainement fait plus de Unes sur eux. C’est un couple intéressant pour notre magazine car la famille est un axe fort de Gala. Et depuis des années, les Beckham ont toujours mis en avant leurs enfants".

Les lectrices françaises devront aussi se passer des petites histoires sur l’entourage des "Becks" : "s’ils étaient venus à Paris, il est certain qu’il aurait été intrigant de les voir évoluer dans le même environnement que les stars françaises", explique Matthias Gurtler. "Il y aurait eu comme une sorte de naturalisation du couple Beckham", du coup plus vendeur pour le magazine. Mais le rédacteur en chef de Gala tient quand même à nuancer cette mauvaise nouvelle : "c’est plus une perte pour le PSG que pour nous. A Paris ou à Los Angeles, on continuera de toute façon à les suivre".

Mimie Mathy, plus vendeur que Beckham ?

Beckham
Christophe Carron, rédacteur en chef du magazine Voici, pointe, lui, le côté un peu ennuyeux du couple britannique. "Le feuilleton de leur arrivée à Paris aurait été très agréable à suivre mais ce n’est pas non plus une énorme perte". Et d’expliquer : "à part le scandale de l’infidélité de Beckham il y a quelques années, le couple est assez plan-plan. La vie de Victoria, c’est shopping, création de sa ligne de vêtements et défilés pour la fashion week, rien de plus".

Comme le couple n’a même pas posé le pied sur le sol parisien, difficile d’évaluer un éventuel manque à gagner pour la presse people. De toute façon, balaye Christophe Carron, "les stars françaises feront toujours plus vendre". Et de conclure : "une bonne histoire avec Mimie Mathy vaut mieux que pas d’histoire avec les Beckham".