La presse madrilène soutient Ronaldo

  • A
  • A
La presse madrilène soutient Ronaldo
@ Montage Marca/As
Partagez sur :

BALLON D'OR - Les quotidiens madrilènes exercent une gentille pression en faveur de "CR7".

Ronaldo avec Nani (930x620)

© REUTERS

C'est "le" débat qui va animer la fin d'année : Ronaldo peut-il empêcher Franck Ribéry d'obtenir "son" Ballon d'Or, comme le sous-entend la Une du quotidien L'Equipe, vendredi ("Menace sur son Ballon d'Or", en mettant Ribéry et Ronaldo en vis-à-vis) ? Le suspense pour l'obtention du précieux trophée a été relancé après les barrages de la Coupe du monde, où "CR7" a inscrit les quatre buts du Portugal contre la Suède (1-0, 3-2), dont un triplé, mardi, à Stockholm, et le report des votes par la Fifa du 15 au 29 novembre. Jusqu'alors, Ribéry, auteur du triplé Championnat-Coupe-Ligue des champions avec le Bayern Munich, semblait disposer d'une longueur d'avance sur son rival portugais.

Toujours aussi prompte à défendre ce qui touche de près ou de loin le Real, les deux principaux quotidiens madrilènes, Marca et As, mettent Ronaldo à la Une, vendredi. "Le courant qui le désigne comme le favori au Ballon d'Or inonde l'Angleterre, l'Italie (jeudi, la Gazzetta dello sport titrait : "c'est lui qui le mérite !"), la France, le Brésil. Jamais un candidat n'avait éveillé un tel élan populaire." Dans la demi-mesure, toujours.

De son côté, As met à sa Une Iker Casillas, capitaine de la sélection espagnole, qui insiste : "j'ai voté pour Cristiano... Ça ne m'étonnerait pas qu'il le gagne." Alors qu'il avait laissé entendre qu'il ne se rendrait pas au gala du Ballon d'Or, le 13 janvier prochain, Ronaldo aurait peut-être changé d'avis... "Je sais que la remise est prévue en janvier, mais je ne peux pas dire que je ne vais pas y aller", a-t-il reconnu sur la radio Cadena COPE. Je préfère ne rien dire parce que les choses ne dépendent pas seulement de moi. Je ne suis pas obsédé par le Ballon d'Or. On verra ce qui arrivera." Visiblement, "CR7" est prêt à pardonner à Sepp Blatter ses propos sur sa coiffure et son statut de "commandant"... Pour tout l'or du monde.

Même Messi en dit du bien

Lionel Messi, Franck Ribéry et Cristiano Ronaldo, 930
Si la défense de Ronaldo était circonscrite à la presse, espagnole ou italienne, cela ne serait pas si grave pour notre Ribéry national. Problème, certaines voix du football n'hésitent pas aujourd'hui à dire tout le bien qu'il pense du virevoltant ailier lusitanien, à commencer par... Lionel Messi. Le quadruple Ballon d'Or en titre a expliqué jeudi dans Marca : "je ne sais pas si Ronaldo est actuellement au top de sa carrière, mais il continue toujours à marquer et participe sans relâche au jeu de son club et de sa sélection." De son côté, le compatriote de Messi et ancien directeur sportif du Real, Jorge Valdano, cité par Marca, a eu cette formule : "aujourd'hui, le meilleur, c'est Ronaldo. Messi ne joue plus, Ribéry est un bon joueur, mais "terrestre". Ronaldo, lui, est extraordinaire." Si même l'Argentine se met à aimer Ronaldo...


Visiblement, Ribéry vit assez bien la situation du report du vote, et de la (re)montée en puissance de Ronaldo. "Quand un juré s'est déterminé le 15 novembre, son vote sera identique le 29. Nous sommes donc sereins", souligne même le conseiller de "Francky", Jean-Pierre Bernès, dans L'Equipe. Jeudi, sur l'antenne d'Europe 1, l'ancien sélectionneur Gérard Houllier a lui aussi estimé que Ribéry "méritait" le Ballon d'Or. Ce dont ne doutent pas, non plus, les pontes du Bayern Munich. L'ennui est que "Francky" ne va pas pouvoir briller ce week-end, à Dortmund, puisqu'il est forfait en raison d'une côte cassée. Alors que Ronaldo, lui, sera sans aucun doute sur la pelouse, samedi soir, à Almeria...

sur le même sujet

LA POLEMIQUE - Ballon d'Or : Ronaldo a-t-il assommé Ribéry ?

FOCUS - Ronaldo, pour tout l'or du monde

AVIS - Houllier : "Ribéry mérite le ballon d'or"

LISTE - Ballon d'Or : Ribéry, sérieux prétendant