La nouvelle visibilité du foot féminin

  • A
  • A
La nouvelle visibilité du foot féminin
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - L'équipe de France entame son année 2012 face aux Pays-Bas, mercredi soir, à Nîmes.

Le symbole est fort. Panini a décidé de consacrer une double page de son album de stickers 2011-12 au football féminin. Grands et petits vont ainsi pouvoir s'amuser à coller sur ce tout nouvel album les images des joueuses de l'équipe de France, dont la milieu de terrain du PSG, Elise Bussaglia. "Je suis très heureuse d’avoir mon sticker dans un album Panini", avait-elle confié lors de la présentation de la nouvelle collection, le 12 janvier. "Je pense que l’arrivée du football féminin dans l’album Foot est une très bonne chose et sera un formidable vecteur d’intégration du football féminin dans notre pays."

Des succès d'audience

Mais le premier vecteur d'intégration du foot féminin fut le parcours des Bleues lors de la dernière Coupe du monde. En atteignant les demi-finales, l'équipe de France a offert un formidable coup d'accélérateur à son sport, deux mois après la victoire de la section féminine de l'Olympique lyonnais en finale de la Ligue des champions. Mercredi soir, les Bleus entament leur année 2012, face aux Pays-Bas, en amical, et devant les caméras de Direct 8, qui avait acquis en 2009 les droits de diffusion des matches des tricolores pour un prix dérisoire.

La chaîne de la TNT, désormais propriété de Canal+, aurait tort de s'en priver. L'an dernier, la demi-finale du Mondial face aux Etats-Unis a attiré 2,3 millions de personnes, pour une part d'audience de 16,7%, et ce, en plein coeur de l'été... Le foot féminin continue à s'installer sur les écrans. Cette saison, le championnat de première division est diffusé pour la première fois en clair, sur France Télévisions, avec trois matches sur France 4 et trois autres sur les décrochages régionaux de France 3.

La FFF a des projets

Mais les chaînes de télévision ne sont pas les seules à tenter de surfer sur la vague. Les instances du football français le souhaitent également. En janvier dernier, le président de la Fédération française (FFF), Noël Le Graët, a fait part de son souhait de voir les clubs pros se doter d'une section féminine d'ici trois ans. Des groupes de réflexion, regroupant différents dirigeants, dont Jean-Michel Aulas, président de l'omnipotent OL féminin, planchent actuellement sur cette question.

La FFF entend également travailler en amont. L'une des cadres de l'équipe de France actuelle, Gaëtane Thiney, a ainsi intégré en début d'année la Direction technique nationale. Le but de l'attaquante de Juvisy : "le développement du football féminin en milieu scolaire". Le football féminin français grandit à tous les niveaux. Il a encore de la marge, car les écarts, d'affluence ou de rémunérations, avec le football masculin, restent malgré tout immenses...