La Juventus prend un petit avantage

  • A
  • A
La Juventus prend un petit avantage
@ GIUSEPPE CACACE / AFP
Partagez sur :

UN RETOUR ALLÉCHANT - La Juventus Turin s'est imposée (2-1) face au Borussia Dortmund en 8e de finale aller de la Ligue des champions. 

La Juventus Turin a pris une petite option pour les quarts de finale de la Ligue des champions en battant le Borussia Dortmund (2-1), mardi soir au match aller. Mais la Juve aurait pu avoir plus qu'un pied au tour suivant. Sans cette glissage stupide de son défenseur Giorgio Chiellini en première mi-temps, la "Vieille Dame" serait déjà presque qualifiée... 

>> LIRE AUSSI - Le Barça assomme (encore) City

Tevez

© AFP

Suspense pour le retour. En première mi-temps, les défenses ont pris l'eau des deux côtés. Carlos Tévez (en photo) a d'abord profité des largesses de l'arrière-garde allemande pour ouvrir le score (13e). Cinq minutes plus tard, Chiellini a offert l'égalisation à Marco Reus (18e). Très bien servi par le Français Paul Pogba, Alvaro Morata a ensuite redonné l'avantage aux Italiens (43e). Dans trois semaines, les Allemands n'auront qu'un petit but de retard. 



Dormund a tenu le coup. Comme prévu, la Juve a souffert du rythme plus élevé du Borussia. Les finalistes de la C1 2013 ont su conserver le ballon en première mi-temps et placer quelques attaques intéressantes. La "Vieille Dame" a juste été plus réaliste, notamment en fin de première période. Pour essayer de revenir, le coach de Dortmund, Jürgen Klopp, a changé sa tactique à plusieurs reprises, mais son équipe y a progressivement perdu son emprise.   

Chiellini

La boulette qui coûte très cher. Giorgio Chiellini a signé la plus belle tuile de ces huitièmes de finale de la Ligue des champions. Celui qui avait été mordu par Luis Suarez lors de la Coupe du monde au Brésil a commis l'erreur du match, en glissant à la 18e minute devant l'Allemand Marco Reus. Sur l'action, le défenseur italien reste au sol, comprenant parfaitement les conséquences de sa bévue. Cette chute bête pourrait avoir de lourdes conséquences sur l'issue de ce huitième de finale.