La grosse bourde de Lloris

  • A
  • A
La grosse bourde de Lloris
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDEO - Le gardien des Bleus a manqué un dégagement et encaissé un but gag contre Maribor.

Les affaires d'Hugo Lloris ne s'arrangent pas. Le gardien des Bleus était titulaire, jeudi soir, avec Tottenham, à l'occasion de la quatrième journée de la phase de poules de la Ligue Europa, face au modeste club slovène de Maribor. Alors que tout était réuni pour passer une soirée tranquille (le club londonien s'est facilement imposé 3-1), Lloris a commis une énorme erreur peu avant la mi-temps, à 1-0 (40e).

Déjà en difficulté sur une manchette une minute plus tôt, le portier formé à l'OGC Nice a totalement raté son intervention sur une passe en retrait, il est vrai guère inspirée, de Kyle Naughton. Au lieu de parer au plus pressé et de dégager, il a tenté un crochet intérieur qui a été contré par l'attaquant slovène Robert Beric... directement dans le but.

Lloris rate son dégagement :

Visiblement, les supporters de Tottenham présents à White Hart Lane n'en ont pas trop voulu à l'international français et ont chanté son prénom avant de lui adresser un message de soutien "Keeper, keeper give us a wave" ("Gardien, gardien, fais-nous un signe"). La deuxième période de Lloris a été beaucoup moins problématique.

Six matches sur 13 possibles

Hugo Lloris avec André Villas-Boas (930x620)

© REUTERS

Transféré le 31 août dernier de Lyon à Tottenham, Lloris disputait jeudi soir son sixième match seulement sous les couleurs des Spurs, sur 13 possibles. Malgré une indemnité de transfert estimée à 10 millions d'euros (une somme très importante pour un gardien), Lloris n'est pas le choix n°1 de l'entraîneur portugais des Spurs, André Villas-Boas. L'ancien technicien de Chelsea continue de lui préférer pour les matches de championnat son aîné de 16 ans, l'Américain Brad Friedel, qui a dépassé la quarantaine.

Le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, est revenu jeudi sur cette situation un peu ubuesque. "Il a un temps de jeu insuffisant en club et ne le vit pas très bien", a expliqué le coach des Bleus. "Sa situation est difficile, pesante, pas idéale. Je le comprends. Se retrouver le week-end suivant sur le banc après le match qu'il a réalisé en Espagne avec nous, ce n'est pas facile. Il fait un match par semaine, celui d'Europa League. Il ne peut pas se contenter de faire un match sur deux ou trois." Pas sûr pourtant que sa performance de jeudi soir ne l'aide à gagner tout de suite une place de titulaire...