La folle soirée de Balotelli

  • A
  • A
La folle soirée de Balotelli
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - L'AC Milan s’est incliné dimanche soir face à Naples (2-1). "Balo" s'est distingué...

Balotelli face à Naples (930x620)

© REUTERS

Le contexte. Dimanche soir, se disputait à San Siro le choc de la 4ème journée de Serie A entre l'AC Milan et Naples. La rencontre était d'importance pour des Rossoneri qui possédaient déjà cinq points de retard sur leur adversaire du soir. L’entraîneur Massimiliano Allegri comptait sur Mario Balotelli pour forcer la décision. Mais la rencontre ne s’est pas passée comme prévu pour Milan. Et encore moins pour "Balo"…

Une "première" pour Balotelli. Malgré le départ à l’intersaison de son meilleur joueur Edinson Cavani, Naples réalise l’un de ses meilleurs débuts de saison en Serie A avec trois victoires en autant de matches. Les joueurs de Rafael Benitez ont poursuivi sur leur lancée face au Milan : ils ont rapidement mené 2-0 grâce à des buts de l’Uruguayen Miguel Britos (6e) et de l’Argentin Gonzalo Higuain (53e). L'AC Milan a eu du mal à exister. Seul Balotelli s'est distingué lors de cette rencontre, mais davantage par sa maladresse et sa malchance...

Balotelli rate son penalty (930x310)

© REUTERS

Il obtint d'abord un penalty à la 60ème minute après une faute de l’Espagnol Raul Albiol. En grand habitué de l’exercice, "Super Mario" s’élança mais vit sa tentative détournée par le gardien napolitain Pepe Reina. Il s'agit d'un arrêt historique puisque Balotelli n'avait jamais raté un penalty dans sa carrière, et ce, en 21 tentatives.



Le sort sembla s’acharner sur l’attaquant de 23 ans puisque dix minutes plus tard, sa frappe fut repoussée par la barre transversale. L’avant-centre rossonero parvint finalement à sauver l’honneur, d’une belle frappe enroulée en toute fin de partie (91ème).

Milan est battu par Naples :



Balotelli carton rouge (930x620)

© MAXPPP

Mais il était écrit que ce match serait un véritable calvaire pour "Super Mario". Trop virulent envers l’arbitre de la rencontre, M. Banti (photo), il écopa d’un deuxième carton jaune, synonyme d’exclusion alors que le match était déjà terminé ! Balotelli se souviendra longtemps de ce choc face au Napoli. Et son entraîneur sans doute aussi, lui qui devra se passer de son fantasque attaquant pendant trois matches...