L1 : Anigo retrouve le banc de l'OM

  • A
  • A
L1 : Anigo retrouve le banc de l'OM
Le directeur sportif de l'Olympique de Marseille va retrouver le banc d'entraîneur jusqu'à la trêve.@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Après la défaite contre Nantes (1-0) vendredi soir, Élie Baup a été débarqué du poste d'entraîneur.

José Anigo de retour sur le banc olympien. C’était la défaite de trop pour Elie Baup. La deuxième de la semaine pour l’OM, seulement cinquième du championnat, à dix points déjà du PSG et à huit longueurs du podium, samedi matin. Des résultats insuffisants qui ont poussé le président de l’Olympique de Marseille Vincent Labrune à appeler José Anigo à la rescousse. C’est la quatrième fois que le directeur sportif phocéen, figure emblématique du club, s’installe sur le banc marseillais. En temps de crise, il reste en effet une valeur sûre sur la Canebière. En tant qu’entraîneur, José Anigo avait notamment atteint la finale de la Coupe de l’UEFA lors de la saison 2003-2004 grâce à l’explosion de Didier Drogba au plus haut niveau. Pour l’instant, le nouvel entraîneur marseillais devrait simplement assurer l’intérim jusqu’à la trêve hivernale.

Dans un communiqué en milieu d'après-midi samedi, le club a confirmé l'annonce faite auparavant par plusieurs médias :

Elie Baup

© REUTERS

Un long entretien entre Baup, Labrune et Anigo. Vendredi soir, Elie Baup faisait grise mine sur le banc olympien après la prestation décevante de son équipe face au FC Nantes. Au-delà du résultat, c’est le fond du jeu marseillais qui a inquiété. Au terme de la rencontre, l’homme au bonnet s’était longuement entretenu avec Vincent Labrune et José Anigo. Il a tout de même supervisé le décrassage de samedi matin avant que le président de l’OM informe les joueurs du changement d’entraîneur.

Cinq défaites en Ligue des Champions. La saison dernière, l’ex-entraîneur de Bordeaux et de Saint-Etienne affichait pourtant un bilan convaincant. Deuxième du championnat derrière le PSG,Elie Baup avait pleinement rempli ses objectifs. Les arrivées estivales de Dimitri Payet, Florian Thauvin  et Giannelli Imbula n’ont fait que confirmer les ambitions marseillaises, mises à mal depuis par un parcours catastrophique en Ligue des Champions  (cinq défaites en autant de matchs) et par des performances irrégulières en championnat.