L'OM s'échoue sur Lille

  • A
  • A
L'OM s'échoue sur Lille
@ MAXPPP
Partagez sur :

EN UN CLIC - Plus entreprenant, l'OM a été battu dans le temps additionnel par le Losc, mardi.

Roux face à Kjaer (930x620)

© REUTERS

Le moment où tout a basculé* : Alors qu'on se dirigeait vers un match nul assez terne, mardi soir, au stade Pierre-Mauroy, entre le Losc et l'OM, lors de la 16e journée de Ligue 1, Nolan Roux a offert la victoire aux Dogues sur un centre avec rebond de Florent Balmont. Nicolas Nkoulou et Kassim Abdallah, pourtant à leur avantage tout au long de la rencontre, ont cette fois été dépassés, et l'ancien avant-centre de Brest a pu placer une tête plongeante gagnante sur la droite de Steve Mandanda. L'OM, qui avait plutôt bien mené sa barque jusque-là, venait d'échouer dans le temps additionnel face à un Losc ultra-réaliste et incroyablement solide derrière. Voilà l'équipe d'Elie Baup repoussé à neuf points de son bourreau du soir, deuxième à un point du leader, le PSG.

Roux trompe Mandanda d'une tête plongeante :

Gignac face à Enyeama (930x620)

© REUTERS

Celui qui a bien mérité sa douche : Si l'invincibilité lilloise en championnat, qui s'étend désormais à 1.035 minutes, ne repose pas uniquement sur ses performances, il y est quand même pour beaucoup. Le gardien nigérian du Losc, Vincent Enyeama, a une nouvelle fois signé plusieurs parades de très haut niveau, mardi, notamment face à André-Pierre Gignac. Alors que l'ancien attaquant toulousain avait réussi son contrôle dans la surface, Enyeama a jailli dans ses pieds pour repousser le ballon (25e). Puis, en début de deuxième période, il a remis ça, après un mouvement à trois Gignac-Valbuena-Payet. Mais c'est surtout sa double parade de la 63e minute de jeu qui va rester dans les mémoires, avec une horizontale sur une frappe de Florian Thauvin, puis une manchette main gauche sur la reprise suivante de Gignac.

Thauvin face à Lille (930x620)

Le "big duel" :Entamé dès l'aéroport, lundi soir, le duel entre les supporters lillois et Florian Thauvin s'est poursuivi lors de l'avant-match, rythmé par les insultes lancées depuis le kop des Dogues Virage Est. Mais le champion du monde des Moins de 20 ans a paru assez peu touché par cette atmosphère. On l'a vu plutôt à son aise, percutant, allant de l'avant et inquiétant même Enyeama en deuxième période d'une superbe frappe. Comme attendu, les contacts avec les joueurs du Losc ont été rudes mais n'ont jamais dépassé les limites. Thauvin fut sorti sous les sifflets à la 90e minute de jeu. Ironie de l'histoire, le Losc marqua le but de la victoire quelques secondes plus tard...



La pensée du jour : Avec cette nouvelle victoire par 1 à 0 (la septième de la saison), l'entraîneur du Losc René Girard, a conscience que ses détracteurs vont continuer à gloser. "Il y a eu beaucoup d'intentions même si le match était verrouillée", a expliqué le technicien gardois au micro de Canal+ Sport. "Je regrette pour certains qui vont encore souligner le 1-0 mais il suffit de voir la joie des gens pour constater que le plus important a été fait." Comme le souligne L'Equipe.fr, Girard en est même à 35 succès sur le score de 1-0 avec Montpellier puis Lille depuis la saison 2009-10, plus qu'aucun autre coach en L1.

Valbuena face à Lille (930x620)

© Capture d'écran Canal+

Les Caliméro : L'OM a perdu un (voire trois) point(s) à Lille mais également deux joueurs, et non des moindres, sortis sur blessure. Mathieu Valbuena a été touché à l'épaule gauche après un contact avec Simon Kjaer. Victime d'une disjonction acromio-claviculaire, Il est indisponible jusque la fin de l'année. De son côté, Dimitri Payet, lui aussi ancien Lillois, a eu droit à une sortie anticipée en raison d'une contracture.

La biscotte :Mathieu Duhamel, qui est l'un des arbitres les moins prolifiques en cartons en Ligue 1 (23e match consécutif sans carton rouge), n'a pas sorti la moindre biscotte, mardi soir, au stade Pierre-Mauroy, dans un match qui fut pourtant très engagé. Le seul bémol à sa performance est le penalty qu'il aurait pu siffler pour Lille après la sortie manquée de Mandanda dans les pieds de Roux (68e). Mais, vingt minutes plus tard, l'attaquant du Losc a pris sa revanche.

*Retrouvez la "bible" d'Europe1.fr en short