L'OM, l'OL et Bordeaux ont du boulot

  • A
  • A
L'OM, l'OL et Bordeaux ont du boulot
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - Les trois clubs français ont hérité de groupes assez relevés, vendredi.

Avec les deux Olympiques, Marseille et Lyon, et les Girondins de Bordeaux (respectivement 1er, 2e et 5e du classement actuel de la Ligue 1), la délégation tricolore en Ligue Europa a fière allure. Mais il faudra que les trois clubs français soient tout de suite à leur affaire pour s'extirper de la phase de groupes car le tirage au sort effectué vendredi à Genève n'a pas été forcément très clément à leur encontre.

Dirk Kuyt (930x620)

© MAXPPP

Marseille dans un groupe de feu. Le Sheriff Tiraspol, c'est de l'histoire ancienne pour l'OM. Lors de la phase de groupe, les joueurs d'Elie Baup auront des défis bien plus difficiles à relever que celui proposé par le modeste club moldave lors du troisième tour de qualification. En effet, les Phocéens retrouveront sur leur route les Turcs de Fenerbahçe, les Allemands du Borussia Mönchengladbach et les Chypriotes de l'AEL Limassol. "C'est un tirage de qualité, ça prévoit des matches chauds, de haute intensité face à des équipes connues qui ont des stades avec des ambiances fortes", a convenu le coach de l'OM, Elie Baup. Deuxième du championnat de Turquie et vainqueur de la Coupe, le "Fener" compte notamment dans ses rangs l'ancien Lillois Moussa Sow ou l'ex-attaquant de Liverpool Dirk Kuyt (photo). Il a été éliminé en barrages de la Ligue des champions par le Spartak Moscou, tout comme le Borussia Mönchengladbach, sorti par le Dynamo Kiev. Champion de Chypre en titre, l'AEL Limassol jouera les arbitres dans un groupe de haut niveau.

Iker Muniain (930x620)

© MAXPPP

Lyon avec le finaliste sortant. Pour son retour en C3, l'Olympique lyonnais a hérité d'un joli cadeau empoisonné : l'Athletic Bilbao. Finaliste sortant de la dernière édition de la Ligue Europa, le club basque était l'une des équipes à éviter dans le deuxième chapeau. Très impressionnants l'an dernier sur la scène européenne, les joueurs de Marcelo Bielsa (ici Igor Martinez, Iker Muniain et Inigo Perez, photo) avaient notamment éliminé Manchester United avant de s'incliner en finale face à l'Atletico Madrid (3-0). Les deux autres clubs au menu de l'OL paraissent davantage à sa portée avec le Sparta Prague (République tchèque) et le Kiryat Shmona. Le club de la petit ville israélienne (23.000 habitants) avait surpris en mai dernier en remportant le championnat aux dépens des grosses cylindrées du pays. Méfiance, donc.

Yohan Cabaye (930x620)

© MAXPPP

Bordeaux en bonne compagnie. Le Stade Chaban-Delmas va retrouver le parfum des grandes soirées européennes. Les Girondins ont en effet hérité de Newcastle, l'une des puissances émergentes de la Premier League anglaise. "A Newcastle, je connais les Français (Cabaye (photo), Ben Arfa, Obertan, Marveaux et Romain Amalfitano ndlr), il y a une très bonne ambiance là-bas, ça va être bien pour nous, ça va aider le groupe à progresser, surtout qu'il est très jeune", a confié le défenseur bordelais, Carlos Henrique. Les Girondins n'auront pas la partie facile non plus contre les deux autres clubs du groupe, les Belges du FC Bruges et les Portugais du CS Maritimo. Mais, sur l'envie qu'ils ont montrée jeudi soir face à l'Etoile Rouge de Belgrade, les Bordelais ont les moyens de voir au-delà de la phase de groupes de cette Ligue Europa, qui, cette saison encore, propose un plateau de choix.