L'OM bouge encore

  • A
  • A
L'OM bouge encore
@ REUTERS
Partagez sur :

DROIT AUX BUTS - L'OM a surclassé Lyon, dimanche soir, dans le choc de la 36e journée de Ligue 1.

L'OM n'est pas mort. Sixième du classement de Ligue 1, le club phocéen s'est offert le droit de croire encore à une qualification européenne, dimanche soir, après sa spectaculaire victoire sur l'Olympique lyonnais (4-2), qui le ramène à deux points de sa victime du soir à deux journées de la fin*. Comme un symbole, deux "anciens" du club ont mené la révolte, à commencer par Souleymane Diawara.

Titulaire en l'absence de Lucas Mendes, le défenseur sénégalais, dernier rescapé de l'équipe championne de France en 2010, a ouvert le score de la tête à la 14e minute de jeu. Puis, alors que Lyon était revenu à 1-2 juste avant la pause, ce fut au tour d'André-Pierre Gignac. L'ancien attaquant du TFC a signé un doublé en moins de dix minutes (48e et 57e), inscrivant ses 80e et 81e buts en Ligue 1.

Thauvin buteur de la tête. Mais les "anciens" n'ont pas été les seuls à briller. En l'absence de Mathieu Valbuena, écarté du onze de départ, Florian Thauvin et Dimitri Payet, les deux recrues phares du dernier mercato estival, ont apporté leur écot au large succès marseillais, le premier avec quatre buts inscrits depuis plus de trois ans !



Thauvin buteur face à l'OL (930x620)
Thauvin a marqué le deuxième but, de la tête - en voulant sans doute remiser -, à la 26e minute de jeu, alors que Payet a été le moteur de l'excellent début de deuxième période de son équipe. Depuis l'annonce de l'arrivée imminente - et aujourd'hui acquise - de l'Argentin Marcelo Bielsa sur le banc de l'OM la saison prochaine, les joueurs alignent les performances de bonne facture, voire d'excellente facture...

Un tifo pour Bielsa. Et s'il n'était pas présent (officiellement) dans la tribune (à la différence de la propriétaire, Maragarita Luis-Dreyfus), Marcelo Bielsa était déjà dans le coeur des supporters de l'OM. Les South Winners lui ont en effet réservé un tifo avec un grand drapeau argentin et cette banderole, en espagnol dans le texte, "El Loco : Haznos sonar" ("Le fou" (surnom de Bielsa), fais-nous rêver).



Anigo sur le départ. En attendant Bielsa, c'est José Anigo qui a fait rêver les supporters de l'OM, dimanche soir, avec l'un des succès les plus convaincants de la saison, le deuxième seulement contre une équipe issue du Top 10 de la Ligue 1.

Peu après la rencontre, celui qui était également directeur sportif du club avant de remplacer Elie Baup en janvier, a annoncé au micro de Canal+ qu'il allait prendre ses distances avec l'OM. "Il faut à un moment donné s'ouvrir sur d'autres perspectives et c'est peut-être le meilleur qui arrive", a expliqué Anigo, qui a précisé que son avenir s'écrirait "sûrement loin de Marseille". En plus de trois décennies de présence au club, il a connu presque tous les postes, de joueur à entraîneur en passant par responsable du centre de formation et directeur sportif.

*L'OM se déplacera à Bordeaux puis recevra Guingamp alors que l'OL accueillera Lorient et ira à Nice lors de la dernière journée.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

PORTRAIT - Marcelo Bielsa, un perfectionniste à l'OM

INSOLITE - Des supporters du PSG à... Reims

PLUS D'ESPOIR - Valenciennes relégué en Ligue 2