L'OM aime-t-il encore la Ligue Europa ?

  • A
  • A
L'OM aime-t-il encore la Ligue Europa ?
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Le club phocéen joue son avenir européen, jeudi soir, contre les Turcs de Fenerbahçe.

Les frères Ayew (930x620)

© REUTERS

Pour qui a vu la deuxième mi-temps de l'OM lors du match aller face à Fenerbahçe, il y a deux mois (2-2), la question ne se pose même pas. Oui, l'OM aime la Ligue Europa, cette C3 qui s'est refusée à lui à deux reprises en finale, en 1999 contre Parme et en 2004 face à Valence. Mais voilà, depuis ce match nul arraché dans les derniers instants sur un but d'André Ayew (photo), le temps a passé et l'OM ne semble plus forcément aussi attaché à y briller. Pourquoi ?

Parce que, d'abord, Marseille ne vit plus sur le nuage qui était le sien en début de saison quand il a aligné onze matches sans défaite toutes compétitions confondues. Les manques de l'effectif, incarnés par l'appel à Fabrice Apruzesse dimanche dernier, à Bordeaux, et la dépendance avérée à ses meilleurs éléments sont désormais criants.

Valbuena, Rémy, Gignac et N'Koulou absents

La fatigue et les blessures se multiplient, alors qu'Elie Baup n'a pas la possibilité de faire tourner un groupe réduit en qualité. Contre Fenerbahçe, l'OM, qui doit gagner pour rester maître de son destin, sera ainsi privé de Mathieu Valbuena, touché au dos, de Loïc Rémy, blessé à une cuisse, d'André-Pierre Gignac, toujours à l'arrêt, et de Nicolas N'Koulou, qui souffre des adducteurs. Du lourd.

Et la fameuse prépondérance du championnat sur le Ligue Europa de refaire surface, alors que le calendrier de l'OM jusqu'à la trêve est démentiel, avec neuf matches, dont Lille, Lyon, Toulouse et Saint-Etienne. "Le Ligue Europa est importante à nos yeux", confie pourtant Elie Baup dans des propos repris dans le quotidien L'Equipe. "Sinon, nous n'aurions pas laissé beaucoup d'énergie en août pour passer les deux tours préliminaires. Après, tout le monde sait bien qu'en France, le championnat est la priorité des priorités."

Les supporters semblent penser exactement la même chose. D'après les informations de L'Equipe, seuls 12 à 15.000 supporters devraient prendre place au Stade Vélodrome, ce jeudi. Ils seront sans doute deux à trois fois plus, dimanche soir, pour la réception de Lille, en Ligue 1. Cette échelle est quasiment la même pour les primes liées aux performances dans la compétition. La C3 distribue 208,75 millions d'euros et la Ligue 1 517,9 millions. L'OM actuel n'a pas des moyens illimités. Et il faut donc savoir maîtriser ses placements.