L'incroyable roman de Bradford

  • A
  • A
L'incroyable roman de Bradford
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Le Bradford City FC, pensionnaire de 4e division, dispute la finale face à Swansea, dimanche.

Lorsqu'ils entreront sur la pelouse de Wembley pour y disputer la finale de la League Cup - l'équivalent de notre Coupe de la Ligue -, dimanche après-midi, face au club gallois de Swansea (8e de Premier League), les joueurs du Bradford Association FC, club de League Two, la quatrième division anglaise, porteront un survêtement sur lequel sera brodé "56", en hommage aux 56 morts de la tragédie du 11 mai 1985. Ce jour-là, alors que les supporters du club étaient venus en nombre fêter la montée en deuxième division, l'une des tribunes du stade Valley Parade prit feu, causant la mort de 56 personnes, principalement des personnes âgées et des enfants, et en blessant 260 autres.

Le stade de Bradford prend feu, en 1985 :

"Quand je suis venu ici la première fois, j'ai rapidement saisi qu'il y avait un lien unique entre le club et ses supporters en raison de la tragédie", souligne l'entraîneur, Phil Parkinson, dans le Telegraph. L'origine du sinistre serait le jet d'une allumette sous la tribune, qui aurait embrasé un tas de détritus. Les spectateurs ont été piégés par le feu et par les bousculades devant les sorties de secours, fermées pour empêcher tout resquillage. "J'ai des lettres de personnes dont des proches sont morts dans le feu et j'ai échangé avec d'autres qui étaient là ce jour-là", poursuit l’entraîneur. "Ce qui revenait dans leurs mots, c'est que la finale offrait une opportunité de rendre hommage à ces gens."

Première équipe de 4e division en finale depuis 1962

James Hanson buteur avec Bradford (930x620)

© REUTERS

Cette opportunité est pour le moins inattendue. Issu de la quatrième division (la League Two), professionnelle en Angleterre (à la différence de la France), Bradford est la première équipe de ce niveau à disputer une finale de League Cup depuis 1962 et Rochdale, qui s'était incliné contre Norwich City (4-0 sur deux matches). Les Bantams ("les poussins"), qui ont décroché leur billet pour Wembley aux dépens d'Aston Villa (3-1, 1-2 photo), vont tenter de marcher sur les traces de Sheffield Wednesday, dernière équipe ne faisant pas partie de l'élite à avoir soulevé le trophée, en 1991, contre Manchester United.

Même si Bradford est loin d'avoir les faveurs des pronostics, leur parcours, qui rappelle celui de Calais (alors en CFA) lors de la Coupe de France 2000, semble tenir autant de la volonté que du miracle. La BBC s'est ainsi amusée à lister quelques éléments favorables au gré des qualifications : une barre transversale salvatrice sur la dernière action contre Notts County, un but dans le temps additionnel à Watford, deux buts dans les sept dernières minutes contre Burton, une qualification aux tirs au but contre Wigan puis à nouveau contre Arsenal. Les tirs au but, c'est d'ailleurs la spécialité locale. Bradford a remporté ses neuf dernières séances, un record en Angleterre !

Bradford élimine Arsenal aux tirs au but :

Cet historique a de quoi donner de l'espoir aux supporters de Bradford, qui rêvent de voir leur armoire à trophées se garnir d'une deuxième Coupe, après la Coupe d'Angleterre, remportée aux dépens de Newcastle en... 1911 (0-0, 1-0 lors du replay) ! Mais, quoi qu'il arrive désormais dimanche après-midi à Wembley, la saison 2012-13, menée dans l'anonymat en championnat (11e place, loin des prétendants à la montée en League One, la troisième division), restera dans l'histoire du club, aux côtés de ce funeste 11 mai 1985.