L'Australie, ça joue bien au foot ?

  • A
  • A
L'Australie, ça joue bien au foot ?
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - L'équipe de France affronte vendredi soir une équipe d'Australie relativement méconnue.

France-Australie, l'affiche aurait aisément rempli le Stade de France en rugby. Mais, en football, elle ne remplira même pas le Parc des Princes, où 35.000 personnes sont attendues vendredi soir. La faible attractivité de l'équipe de France n'est pas la seule cause : niveau ballon rond, l'Australie ne jouit pas d'une grande reconnaissance au niveau international. Et reste inconnue de beaucoup.

Equipe d'Australie (930x620)

© REUTERS

Déjà qualifiée pour le Mondial. Il y a une différence majeure entre l'équipe de France et celle d'Australie : il y en a une des deux qui est déjà qualifiée pour la Coupe du monde 2014, au Brésil... Vainqueur de l'Irak 1-0 en juin dernier, l'Australie a terminé deuxième de son groupe de qualification de la zone... Asie. En effet, en 2006, les Socceroos ont quitté la zone Océanie pour rejoindre la zone Asie, avec un double objectif : progresser au contact d'équipes plus huppées comme le Japon ou la Corée du Sud et se qualifier plus facilement pour le Mondial : l'Asie dispose en effet de quatre tickets directs alors que le meilleur pays venu d'Océanie est contraint à un barrage (aujourd'hui contre le pays classé troisième de la zone Concacaf, Amérique du Nord et centrale). Cette victoire face à l'Irak, acquise grâce à un but de Joshua Kennedy à la 83e minute, reste le dernier succès à date des Jaunes...

Pato face à l'Australie (930x620)

© REUTERS

Seulement 53e au classement Fifa. Depuis, les Socceroos ont enchaîné un match nul en Corée du Sud (0-0) et trois défaites : une au Japon (3-2), une face à la Chine (4-3) et une dernière cuisante, au Brésil, le 7 septembre dernier (6-0, ici Pato en photo). "J'ai choisi d'affronter les meilleures équipes du monde pour avoir une idée sur ce qu'on pourrait faire au Mondial", a insisté le technicien allemand Holger Osieck, sélectionneur de l'Australie depuis 2010. "Je ne sais pas si les gens pensent qu'on va battre 5-0 les meilleures équipes du monde, il faut garder une certaine mesure." Le classement Fifa actuel de l'Australie, 53e, entre le pays de Galles et l'Islande, donne une idée assez précise du niveau encore perfectible de cette sélection, finaliste malheureuse de la dernière Coupe d'Asie des nations face au Japon, en 2011 (0-1 a.p.).

Cahill avec l'Australie (930x620)

© REUTERS

Une seule star : Tim Cahill. Parmi les noms de l'équipe australienne qui devrait affronter la France, vendredi soir, un seul émerge vraiment : celui de Tim Cahill, 33 ans. Personnage incontournable de la Premier League anglaise pendant de nombreuses années - il a joué sept saisons à Millwall et huit à Everton -, Cahill, ce milieu de terrain buteur évolue désormais aux New York Red Bulls, aux côtés de Thierry Henry, tout comme le latéral gauche David Carney. Peu d'Australiens évoluent régulièrement dans les grands championnats européens, à l'exception peut-être de l'attaquant Robbie Kruse, auteur de deux buts cette saison avec le Bayer Leverkusen, troisième de Bundesliga. Pour le reste, les Aussies comptent avant tout sur leur physique et leur mental, à l'image de leur capitaine, Lucas Neill, qui évolue lui au Japon, à Omiya Ardija. Cet éclatement géographique n'est d'ailleurs pas sans poser problème au sélectionneur, qui peut rarement compter sur un groupe au même stade de préparation ou de fraîcheur physique.

Wiltord face à l'Australie (930x620)

© REUTERS

Un bilan historique équilibré. Les matches précédents face aux Bleus restent un bel exemple du foot australien : un talent certes limité mais énormément d'abnégation. Parfois même un peu trop... La dernière rencontre entre les deux équipes, disputé le 11 novembre 2001 et conclue sur un score de parité (1-1), a ainsi été marquée par une grande tension sur le terrain et la blessure de Christophe Dugarry. Quelques mois plus tôt, la France s'était inclinée lors de la Coupe des confédérations (1-0), avec une équipe expérimentale qui comptait notamment dans ses rangs Nicolas Gillet, Jérémie Bréchet, Frédéric Née ou encore l'actuel défenseur du PSG Zoumana Camara. Mais le bilan reste équilibré entre les deux nations puisque le 25 mai 1994, à Kobe, la France s'était imposée lors du premier match entre les deux nations. Le seul but de la rencontre avait été inscrit de la tête par Eric Cantona sur un service de Christophe Dugarry. Quatrième round, vendredi...