L'amertume de la presse après la défaite des Bleus

  • A
  • A
L'amertume de la presse après la défaite des Bleus
@ (capture d'écran)
Partagez sur :

REVUE DE PRESSE - "Alerte rouge" pour l'Equipe, "Triste à pleurer" pour Le Parisien...La presse n'ose plus croire à une qualification de l'équipe de France pour le mondial au Brésil.

Amertume. Samedi, au lendemain de la défaite 2-0 des Bleus en Ukraine en barrage aller du mondial brésilien, la presse française ne cache pas son amertume à l'égard d'une équipe "tout au bord du gouffre", dixit l'Equipe, ou "KO debout", selon Le Figaro.

"Mais faut-il y croire". A la Une, le seul quotidien sportif français lance une "alerte rouge" avec en photo Eric Abidal mains sur la tête et regard baissé, et Franck Ribéry comme perdu sur la pelouse du stade olympique de Kiev. "Les Bleus ont tout gaché, inoffensifs devant, fragiles derrière, incapables de se hisser à la hauteur du rendez-vous, ils devront être énormes au match retour mardi", juge L'Equipe. "Mais faut-il y croire", s'interroge le quotidien sportif car "c'est peut-être le destin d'une équipe bancale de finir par tomber de sa chaise". "Cela n'est pas encore une élimination, mais cela y ressemble", poursuit-il.

Un miracle ? Pour le Figaro "les Bleus [sont] KO debout" après "un désastre dans la plus pure lignée de ceux auxquels l'équipe de France a habitué ses supporteurs ces dernières années." "Triste à pleurer" se désole Le Parisien/Aujourd'hui en France qui prévient qu'"il faudra un miracle" ou encore "un exploit pour se qualifier". "Le Brésil n'a jamais paru aussi loin pour des Bleus balayés hier à Kiev", ajoute le quotidien populaire.

"Les Bleus rient jaune". Sur son site internet, Libération se contente d'un "les Bleus rient jaune" lapidaire. Pour La Nouvelle République du Centre-ouest, Hervé Cannet "le vernis n'a pas - hélas - tenu très longtemps. L'équipe de France qui se battait pour aller au Brésil, a gardé son étoile de champion mais a douché à Kiev d'improbables espoirs après avoir égaré une bonne partie de l'affection du public."


sur le même sujet

>> ANALYSE E1 - Bleus : chronique d'un échec

>> Et maintenant, on muscle son jeu

>>  Les Bleus tout proches de la sortie

>> LE FILM DU MATCH - Les Bleus sont très loin du Brésil

>> Karim Benzema : "ce n'est pas impossible"

>> Deschamps : "il faut y croire"

>> PORTFOLIO - Avec les supporters des Bleus