Kevin Anin dans un état grave

  • A
  • A
Kevin Anin dans un état grave
Le joueur de l'OGC Nice a été victime d'un accident de voiture lundi soir.@ REUTERS
Partagez sur :

Le joueur de l'OGC Nice a été victime d'un accident de voiture lundi soir.

Kevin Anin, victime d'un accident de voiture lundi soir, est touché à la colonne vertébrale et souffre de multiples fractures aux bras, a-t-on appris mardi soir auprès de son club, Nice, très inquiet.

Le joueur de 26 ans, hospitalisé à CHU de Rouen, se trouvait encore en réanimation après avoir subi une longue opération chirurgicale. De sources proches du joueur, il aurait perdu l'usage de ses jambes.

Le directeur général de l'OGC Nice Julien Fournier a fait part de son inquiétude."En l'état des informations actuellement en notre possession, la situation paraît assez grave. Nous sommes inquiets", a confié Julien Fournier, joint par téléphone ."Je suis en relation avec la famille de Kevin (Anin) et j'attends avec impatience le verdict médical. On devrait avoir des informations dans les heures à venir, il est entré au bloc en fin de matinée", a-t-il expliqué ."Nous allons suivre cela heure par heure et rester bien évidemment à ses côtés", a expliqué Julien Fournier, assez ému et touché.

Selon les premiers éléments de l'enquête, il se trouvait à l'arrière d'un véhicule dont le conducteur a perdu le contrôle pour une raison encore inexpliquée, peu avant minuit à une soixantaine de kilomètres au nord-est de Rouen, à hauteur de Callengeville sur l'A28, ont indiqué les gendarmes. Hospitalisé au CHU de Rouen, comme les trois autres personnes qui se trouvaient à bord de la voiture, le footballeur n'a pu être entendu mardi pour raisons médicales, a précisé la gendarmerie.

Des épisodes dépressifs

L'ex-Havrais et Sochalien, en contrat avec Nice jusqu'en 2015, a vu sa saison gâchée en raison d'épisodes dépressifs. Anin avait ainsi disparu à la fin de l'été dernier pour se réfugier chez sa famille au Havre. L'OGCN a cependant toujours conservé sa confiance en l'ancien Sochalien, recruté en janvier 2012 pour 2,5 millions d'euros et pour trois saisons et demi, y compris durant ses phases dépressives. L'entraîneur Claude Puel et la direction du club avaient ainsi réussi à maintenir un lien avec Anin et avaient fini par ramener au bercail début 2013 ce joueur, par ailleurs considéré comme une force de la nature, véritable guerrier sur le terrain.

Malgré une préparation chaotique, le milieu de terrain avait regagné rapidement une place de titulaire dans l'équipe niçoise. Kevin Anin s'était dit "délivré" et "heureux de faire plaisir à son club" après avoir inscrit le but victorieux lors du succès de Nice à Toulouse (4-3) lors de la 31e journée de L1. 

Le joueur a enchaîné 12 matches de L1 (13 sur la saison) et deux de Coupes de France avant de disparaître à nouveau après PSG-Nice (3-0) le 21 avril. Il n'a pas participé aux cinq derniers matches de la saison et à la conquête de la 4e place du championnat, synonyme de qualification au barrage de l'Europa League.