James, le changement ou le banc

  • A
  • A
James, le changement ou le banc
James Rodriguez, ici lors de sa présentation, est loin d'avoir convaincu jusqu'à présent.@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE 1 - L’ailier de Monaco devrait une nouvelle fois être remplaçant, samedi.

Leader de la Ligue 1, l’AS Monaco reçoit l’AS Saint-Etienne, samedi (17h00), dans le cadre de la 9ème journée. Une rencontre que ne devrait pas débuter l’ailier colombien James Rodriguez, la faute à son manque d’investissement défensif sur le terrain.

45 millions d’euros. Tout comme l’Argentin Javier Pastore au PSG, James - prononcé "Ramès" - Rodriguez a été l’un des premiers gros transferts de l’AS Monaco nouveau, qui a déboursé la bagatelle de 45 millions d’euros pour le recruter cet été. Tout comme Pastore, il est amené à devenir l’une des étoiles de la Ligue 1. Mais, tout comme Pastore, il est le plus souvent sur le banc de touche.

04.10.James.Rodriguez.AS.Monaco2.Reuters.930.620

© REUTERS

Cette saison, l’ancien joueur du FC Porto (ici face à Toulouse) n’a disputé que 266 minutes avec le club de la Principauté, pour deux titularisations, à Bordeaux (2-0) et contre Bastia (3-0). Cette sous-utilisation pourrait durer encore quelques temps, si l’on en croit son entraîneur Claudio Ranieri. "C'est un problème de mentalité. Il pense comme un attaquant mais il doit aussi défendre. En voyant qu'il ne joue pas, il comprendra. Mais il le sait", a ainsi déclaré l’ancien entraîneur de l’AS Rome en conférence de presse.

Une mentalité à changer. S’il ne remet pas en cause le talent du Colombien, affirmant tout haut qu’il "se passe quelque chose quand il a le ballon", Ranieri n’est pas satisfait de son rendement défensif et l’invite expressément à changer de mentalité. Positionné sur le côté gauche, le joueur de 22 ans ne fait pas suffisamment d’efforts dans le replacement, ce qui agace Ranieri, très à cheval sur la tactique.

Mais le technicien ne s’inquiète pas outre-mesure face à pareille situation : "Lucas Ocampos (milieu de terrain recruté l’an passé, ndlr)  a eu le même problème la saison dernière. Mais aujourd’hui, il défend beaucoup plus." Comme quoi, la manière forte peut parfois être efficace pour remettre un joueur dans le droit chemin…