Incident raciste : un supporter de Chelsea s'excuse

  • A
  • A
Incident raciste : un supporter de Chelsea s'excuse
@ Olly GREENWOOD/AFP
Partagez sur :

COMMUNIQUÉ - Un fan des Blues impliqué dans l'incident du métro parisien a présenté ses excuses à la victime.

Un supporter de Chelsea impliqué dans l'incident raciste qui a eu lieu dans le métro parisien en marge du huitième de finale aller de Ligue des champions entre le PSG et le club londonien (1-1) a présenté ses excuses à la victime, un Franco-Mauritanien de 33 ans prénommé Souleymane. "Il reconnait être impliqué dans l'incident lors duquel Souleymane a été empêché de monter à bord du wagon", et présente "ses sincères excuses pour le traumatisme et le stress dont doit souffrir Souleymane", a précisé son avocat dans un communiqué publié dimanche. Le supporter repenti en question, qui se nomme Richard Barklie, est un ancien policier et l'actuel directeur en Grande-Bretagne de World Human Rights Forum (WHRF), une ONG qui travaille en Afrique et en Inde...

Richard Barklie (en bas à gauche) figure sur le site de l'ONG WHRF :

Richard Barklie (960x640)

© whrf.org

Déjà cinq supporters interdits de stade. S'il reconnaît une part de responsabilité dans l'incident, cet homme de 50 ans, identifié dans la vidéo de l'incident, précise cependant qu'il "n'a pas participé aux chants racistes" - ("Nous sommes racistes, nous sommes racistes et on aime ça") - et qu'il "condamne le comportement de ces supporters".

>> LIRE AUSSI : Les supporters de Chelsea, "incontrôlables en déplacement"

Barklie est abonné à l'année aux matches de Chelsea et suit son équipe à l'étranger "depuis 20 ans sans incident", selon le communiqué. Il voyageait seul à Paris sans connaître les autres supporters mis en cause dans l'incident, toujours selon le texte. Le club de Chelsea, qui a invité Souleymane pour le match retour qui aura lieu le mercredi 11 mars prochain à Stamford Bridge, a déjà interdit temporairement de stade cinq de ses supporters soupçonnés d'être impliqués dans cet incident. Ils encourent une interdiction de stade à vie. 

>> VOIR AUSSI : Acte raciste PSG-Chelsea : les fans de West Ham moqueurs