Hulk et le Zénith, ça chauffe

  • A
  • A
Hulk et le Zénith, ça chauffe
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Le Brésilien, sorti en Ligue des champions, menace de quitter le club russe.

Il ne porte pas le surnom de Hulk pour rien. L'attaquant du Zénith Saint-Pétersbourg, Givanildo Vieira de Souza, dont le surnom vient de sa ressemblance avec l'acteur Lou Ferrigno, qui avait incarné le héros Marvel dans la célèbre série télévisée, est entré dans une colère noire (ou verte), mardi soir, au moment de son remplacement à dix minutes de la fin sur la pelouse de l'AC Milan (0-1).

En rejoignant le banc, l'international brésilien a d'abord refusé la main de son entraîneur avant de croiser ostensiblement les bras en signe de mécontentement, souhaitant sans aucun doute signifier à Luciano Spalletti que c'en était (déjà) fini de son aventure en Russie.

Hulk exprime son mécontentement lors de sa sortie :

A l'issue de la rencontre, Hulk n'était pas calmé. "Si cette situation avec l'entraîneur ne se résout pas d'elle-même, il est possible que je parte lors du mercato d'hiver", a-t-il ainsi déclaré.

60 millions et 0 but en Ligue russe

Arrivé l'été dernier en provenance de Porto pour la somme record de 60 millions d'euros, Hulk n'a pas confirmé les espoirs (et les dollars) placés en lui. En sept apparitions dans la Ligue russe depuis le 14 septembre dernier, il n'a pas encore marqué le moindre but.

Après avoir tenté de minimiser l'incident mardi soir, Spalletti a réagi avec davantage de fermeté mercredi. "Hulk peut dire ce qu'il veut mais si je décide de le remplacer en cours de match, cela signifie que je ne suis pas satisfait de la manière dont il joue", a expliqué dans la presse locale le technicien italien, qui avait déjà sorti Hulk à plusieurs reprises en championnat. "Hulk se trompe lorsqu'il pense qu'il peut jouer tout le temps 90 minutes. Il a dit qu'il souhaitait partir ? Et bien, c'est son choix et je n'y peux rien." Hulk pourrait donc être l'une des stars sur le marché lors du prochain mercato hivernal. Le Brésilien avait un temps intéressé le PSG, avant que le club ne mette la main sur Zlatan Ibrahimovic.