Hillsborough encore dans toutes les têtes

  • A
  • A
Hillsborough encore dans toutes les têtes
@ Reuters
Partagez sur :

COMMÉMORATION - Tous les coups d’envoi des matchs de la 33e journée de Premier League seront décalés de 7 minutes.

Le contexte. Ce weekend, le football anglais commémore le 25e anniversaire du drame survenu au stade d’Hillsborough. Le 15 avril 1989, au coup d’envoi de la demi-finale de la Coupe d’Angleterre entre Liverpool et Nottingham Forrest dans le stade d’Hillsborough de Sheffield, un mouvement de foule dans la tribune qui accueillait les supporters de Liverpool a fait 96 morts et plus de 700 blessés.

Les images d’archive du drame :

S’en suit depuis 25 ans un interminable ping-pong judiciaire entre les victimes et les forces de l’ordre britannique. "En Angleterre, et surtout du côté de Liverpool, c’est vécu de manière douloureuse", rappelle le journaliste anglais John Palfrey, contacté par Europe 1. "La police a essayé d’étouffer l’affaire, a même menti par moment. Il a fallu attendre décembre 2012 pour avoir le fin de mot de l’histoire." Et ce n’est pas encore fini. En mars dernier, l’enquête a une nouvelle fois été rouverte pour déterminer la cause et les circonstances des décès. Enquête qui pourrait durer au minimum 9 mois.

Liverpool n'oublie pas le drame d'Hillsborough

© Reuters

Lutter contre l’oubli. Si les commémorations officielles auront lieu mardi 15 avril, la Fédération anglais de football (FA) a décidé de rendre hommage en décalant les coups d’envoi des matches de Championnat et de Coupe d’Angleterre de 7 minutes, en référence au drame survenu à la 6e minute de jeu entre Liverpool et Nottingham Forrest.  "C’est un moment émouvant pour le club, pour les supporters", témoigne au micro Europe 1 le défenseur de Liverpool Aly Cissokho, qui jouera dimanche un match capitale dans l’optique du titre contre Manchester City. "Beaucoup de fans viennent déposer des fleurs au stade, personne ne veut oublier ce drame." Un drame qui touche certains joueurs Liverpuldiens dans leur chair. Le capitaine Steven Gerrard par exemple a perdu son cousin.

Memorial d'Hillsborough (930x620)

Des stades modernisés. Un drame qui, avec le recul, aurait pu être évité. "Après les événements du Heysel (le 29 mai 1985 à Bruxelles,en finale de la Coupe d’Europe entre Liverpool et la Juventus, 39 personnes sont mortes des suites d’une bousculade, ndlr), la Première ministre de l’époque Margaret Thatcher, consciente de l’image désastreuse du football anglais à travers le monde à cause des hooligans, avait demandé à ce que soient mis des grillages autour du terrain", rappelle John Palfrey. "Malheureusement ce sont ces grillages qui ont été l’une des causes majeures du drame."

Depuis, les clubs britanniques ont enlevé les grillages, modernisé les enceintes et instauré les places assises. "Mais c’est un processus qui était déjà engagé, cela a juste fait prendre conscience aux acteurs du sport qu’il fallait accélérer le mouvement", nuance Palfrey. Des propos appuyés par le président de la Fifa Sepp Blatter : "Si vous regarde l’organisation du football en Angleterre et en Ecosse, tout est venu du désastre de Sheffield." Un football anglais qui n’a plus jamais connu de problème de la sorte et qui trône maintenant en tête des championnats les plus puissants - sportivement et économiquement - au monde.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

ENQUÊTE - Drame de Hillsborough, nouvelles auditions