Pour Guy Roux, Zidane "n’a pas le droit de dire ça"

  • A
  • A
Partagez sur :

TACLE - Notre consultant estime que Zidane n’aurait pas dû révéler ses ambitions pour le poste de sélectionneur des Bleus.

Les déclarations de Zinedine Zidane ne passent jamais inaperçues. Alors que l'ancien numéro 10 des Bleus a réaffirmé dimanche soir qu'il aimerait bien être un jour sélectionneur de l'équipe de France, les réactions se sont enchaînées. Guy Roux, notre consultant, n'a ainsi pas apprécié la sortie de Zizou. "Je pense que c’est une maladresse, il y a un sélectionneur en place qui a donné satisfaction, qui a prolongé jusqu’en 2018. Il n’a pas le droit de dire ça, il aurait dû dire "je ne vous réponds pas". Quand le sélectionneur ne sera plus là, on verra", assure l'ancien entraîneur d'Auxerre. 

"Qu'il entraîne d'abord des grands clubs". "Ensuite, sur le fond, peut-il arguer d’une candidature ? Mais pas du tout ! En ce moment il entraîne une équipe de troisième division du Real Madrid (l'équipe réserve du Real, ndlr) et il est classé sixième. Qu’il entraîne d’abord des grands clubs pendant dix ans, qu’il fasse ses preuves, comme Didier Deschamps l'a fait. Il faudrait qu’il monte en grade, qu’il prenne un grand club espagnol ou français", ajoute Guy Roux.

Grand joueur, grand sélectionneur ? L'ancien coach de l'AJA a aussi expliqué qu'avoir été un grand joueur ne garantit pas de réussir au poste de sélectionneur. "Il faut être un bon entraîneur, c'est-à-dire savoir observer, faire une équipe, savoir motiver des joueurs, subir des égos très forts des joueurs. La compétence en football il l’a, mais il faut aussi savoir l’expliquer. On peut être un très bon ou un très mauvais sélectionneur. Il y a une partie comme Laurent Blanc qui ont été des grands joueurs, et d’autres comme Arsène Wenger, Gérard Houllier ou moi qui avons été des petits joueurs", estime Guy Roux.

Un débat récurrent. Invité dimanche soir sur le plateau du Canal football club, Zinedine Zidane a réaffirmé son ambition d'être un jour le sélectionneur de l'équipe de France. En septembre dernier, le champion du monde 1998 avait déjà laissé entendre son attirance pour le poste, au journal La Provence. L'ancien numéro 10 a indiqué qu'il avait "l'objectif, l'ambition" d'être un jour sélectionneur de l'équipe de France. Interrogé sur le sujet, Didier Deschamps, l'actuel coach des Bleus, ne s'était pas montré très enthousiaste par ces déclarations.

>> LIRE AUSSI - Zidane pense toujours à diriger les Bleus

>> LIRE AUSSI - Zidane sélectionneur des Bleus ? Deschamps pas convaincu

>> LIRE AUSSI - Les Bleus reprennent des couleurs contre le Danemark