Fuite de gaz : Rouen-Marseille reporté

  • A
  • A
Fuite de gaz : Rouen-Marseille reporté
@ MAXPPP
Partagez sur :

COUPE DE FRANCE - L'affiche des 16es de finale a été reportée en raison des émanations de gaz.

Des menaces pesaient sur le seizième de finale de Coupe de France entre Rouen et Marseille. Mais ce n'est finalement pas la neige, tombée en abondance ces derniers jours sur la Normandie, qui a eu raison de cette affiche de la journée de mardi mais la fuite de gaz qui a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi dans une entreprise chimique de Rouen.

>>> A LIRE : Fuite de gaz à Rouen : que s'est-il passé ?

"Il s'agit d'une conséquence indirecte de l'incident qui s'est produit (...) dans l'usine chimique Lubrizol située à Rouen", a précisé la Fédération française de football (FFF), organisatrice de l'épreuve, dans un communiqué. Un porte-parole de la Fédération a indiqué que "la FFF s'est conformée à la décision de la préfecture", soulignant que le stade Robert-Diochon de Rouen était "très proche" du lieu de la fuite de gaz.

Contactée par Europe 1, la préfecture de Seine-Maritime, qui a décidé du report du match, a expliqué qu'il s'agissait d'éviter de rassembler 10.000 supporters dans un stade situé à quatre kilomètres de l'usine. Cette décision n'a pas surpris Hervé Chalchitis, directeur adjoint de la sécurité de l'OM, présent depuis lundi soir à Rouen. "Vers 22h, on a senti une odeur nauséabonde mais on n'a pas trop porté cas", a-t-il confié sur Europe 1. "On s'est mis à vomir, on a vu des gens vomir dans la rue. On s'est alors posé des questions".

Hervé Chalchitis : "c'est incommodant" :

La décision de report a été annoncée en fin de matinée aux deux équipes et les joueurs de l'OM devaient rentrer à Marseille par avion dans l'après-midi après être arrivés dans la matinée...

Comme son coéquipier André-Pierre Gignac, Joey Barton a réagi sur le réseau social Twitter en soulignant le côté un peu ubuesque de la situation. "On vient d'arriver à Rouen", écrit le milieu de terrain anglais. "Match remis. Ah, ah, ah. De retour dans l'avion. Génial."

Du côté du FC Rouen, on s'agace de la communication des autorités, tant préfectorales que sportives. "Il semblerait que tout le monde était au courant sauf nous, club organisateur", a réagi le président du club, Thierry Granturco, sur Europe 1. "Il va falloir remettre cette affiche à huit jours au mieux. (...) On communique depuis hier (lundi) sur le fait que le nuage n'est pas toxique, les Rouennais sont dans les rues. Aujourd'hui, il y aurait des mesures de protection prises dans un rayon de deux kilomètres autour de l'usine, donc on ne comprend pas, mais, ceci étant dit, on ne va pas risquer la santé des personnes, si le match doit être remis, il est remis, c'est juste la méthode qui ne nous semble pas ici appropriée." La FFF a indiqué qu'aucune nouvelle date n'avait encore été fixée pour ce Rouen-OM.