France-Brésil : un hommage au rabais ?

  • A
  • A
France-Brésil : un hommage au rabais ?
@ AFP / PATRIK STOLLARZ
Partagez sur :

Un hommage aux Bleus comptant plus de 100 sélections sera rendu avant la rencontre entre la France et le Brésil, au stade de France.

Le spectacle lors de France-Brésil, jeudi soir, sera non seulement sur le terrain, mais aussi dans les tribunes. Avant la rencontre, un hommage sera rendu aux joueurs comptant plus de 100 sélections avec les Bleus : Zidane, Deschamps, Desailly, Vieira, Henry et Thuram (seul ce dernier sera absent, ndlr). Pour ces cinq champions du monde et d’Europe, tout commencera par une cérémonie d'une vingtaine de minutes dans le salon d'honneur du Stade de France, en présence notamment du président de la République François Hollande.Les cinq joueurs emblématiques de la "génération 98" se verront remettre un maillot floqué pour chacun du nombre de leurs sélections, puis ils seront présentés au public du stade de France, accompagnés d'une vidéo de leurs exploits passés.

Une cérémonie qui ne fait pas l'unanimité. Mais cette cérémonie ne fait pourtant pas l’unanimité. La question s'était posée de rendre uniquement un hommage à Thierry Henry, le meilleur buteur de l'histoire des Bleus, retraité en décembre dernier. Le journal l'Equipe, de même que de nombreuses personnalités du monde du football, avaient émis l'hypothèse de faire jouer à l'ancien attaquant quelques minutes du match contre le Brésil en guise d'adieu, une proposition refusée par la FFF. Le choix de la Fédération s'est alors porté sur une cérémonie en l'honneur des joueurs comptants plus de cent sélections en Bleus, et non pas pour le seul Thierry Henry. Alors, est-ce un hommage au rabais ? Nos consultants Raymond Domenech et Guy Roux en débattent.

Raymond Domenech : "Thierry Henry méritait beaucoup mieux"

"On a mélangé deux choses complètement différente. On a mis beaucoup de temps à se rendre compte que Marcel Desailly avait plus de 100 sélections, alors que ça fait longtemps qu’il les avait", tacle Raymond Domenech. "Mais là c’est un contexte différent, avec Thierry Henry qui a des records de partout, a eu une carrière exceptionnelle avec l’équipe de France. Finalement on a dilué son hommage avec d’autres. Il méritait beaucoup mieux", déplore l’ancien coach des Bleus.

Raymond Domenech a estimé également que l’Angleterre, où Thierry Henry a joué une grande partie de sa carrière, avait mieux rendu hommage à l’ancien buteur des Gunners. "A Arsenal, il a une statue, en France il devrait aussi en avoir. Il est le recordman des buts, et on a trouvé une  manière détournée de lui rendre hommage, on le mélange avec les autres. Je suis déçu pour lui, ce n’est pas ce que j’attendais. Il a toujours vécu une relation compliquée avec la France, et là on peut dire qu’il y est pour rien", conclut notre consultant.

Guy Roux : "il n’y a pas d’hommages trop tardifs"

"Il n’est pas trop tard, il y a certains d’entre eux qui continuaient à jouer comme Thierry Henry", estime pour sa part Guy Roux. "C’est toujours le bon moment pour rendre un hommage, il n’y a pas d’hommages trop tardifs s’ils sont bien faits. Par exemple, on a construit les monuments aux morts pour la guerre de 1914-1918 entre 1920 et 1925. C’était un tragique exemple", illustre l’ancien entraîneur de l’AJ Auxerre. "Mais là, pour honorer ces garçons, un France-Brésil c’est particulièrement judicieux", se satisfait notre consultant.

>> LIRE AUSSI - Domenech : "l'équipe de France manque de patrons"

>> LIRE AUSSI - France-Brésil : la Seleçao est-elle guérie ?

>> LIRE AUSSI - Crash A320 : une minute de silence avant France-Brésil

>> LIRE AUSSI - Thierry Henry : cinq souvenirs inoubliables