Foot : Sedan racheté par un prince saoudien ?

  • A
  • A
Foot : Sedan racheté par un prince saoudien ?
Partagez sur :

Le prince Fahad, neveu du roi d’Arabie Saoudite, va prendre une participation dans le capital des Sangliers.

Un club de CFA va-t-il devenir le nouveau riche du foot français ? Vendredi, Sedan a annoncé avoir signé un partenariat avec l’Arabie Saoudite. Le neveu du roi du pays du Golfe, le prince Fahad, a officialisé cette information avec les dirigeants ardennais lors d’un point presse. Le prince a par ailleurs annoncé qu’il allait prendre une participation dans le capital des Sangliers, pour un montant révélé. A Sedan, les supporters espèrent retrouver leur lustre d’antan, eux qui ont été finalistes de la Coupe de France en 2005 et évoluaient encore en Ligue 1 en 2006-2007. 

"La Ligue 1 en 2019." Relégué en CFA 2 à l’été 2013 à la suite de graves problèmes financiers, Sedan est actuellement leader de son groupe de CFA, le quatrième échelon du foot hexagonal. Le prince Fahad a affirmé vouloir redonner au club ardennais "les moyens de réintégrer la Ligue 1 dans quelques années". Le président du club, Marc Dubois, explique à Europe 1 : "On a un objectif, c'est d'être en Ligue 1 en 2019, l'année du centenaire du club." Le Prince, lui, affirme même, selon l’Union, vouloir disputer à terme "des compétitions internationales".

Un ensemble touristique en projet. En attendant, le prince Sahad envisage de créer plusieurs centres de formations  baptisées "Sedan Academy", sur le site de Bazeilles, où résident actuellement les Sangliers, ainsi qu’au Maroc, en Algérie, au Sénégal et en Arabie Saoudite. L’homme d’affaires saoudien va aussi se rapprocher du président de Sedan pour créer un ensemble touristique dans l’enceinte du Château de Montvillers, propriété du club ardennais. "On va partir sur quelque chose d'innovant. Le point de départ c'est le club, et ensuite on va développer un ensemble touristique", ajoute Marc Dubois.

Un rival du PSG ? Sedan, avec des investisseurs saoudiens, pourrait-il concurrencer à terme le puissant PSG, détenu par des Qataris ? "On a pas la prétention de dire que demain on sera le PSG. Mais il y a une grosse rivalité entre l'Arabie Saoudite et le Qatar. Les Saoudiens sont agacés que la Coupe du Monde se déroule chez leur voisin (en 2022, ndlr). Alors oui, ça ne déplairait pas aux Saoudiens qu'on puisse un jour se mesurer à leurs amis qataris", soutient Marc Dubois. Mais d’ici là, Sedan devra déjà gravir les échelons, et retrouver un statut professionnel, en Ligue 2.