Foot : pas mieux qu'un nul pour le PSG

  • A
  • A
Foot : pas mieux qu'un nul pour le PSG
Edinson Cavani, l'homme qui valait 64 millions d'euros, a failli donner la victoire au PSG.@ Max PPP
Partagez sur :

Le Paris Saint-Germain et Montpellier n'ont pas pu se départager (1-1). Cavani est entré à la 72e.

L'INFO. Chacun a eu sa période. La première a été montpelliéraine. La seconde parisienne. Pour ce match d'ouverture de la saison de Ligue 1, le PSG, champion de France en titre, a fait match nul (1-1, Cabella et Maxwell) vendredi soir au stade de la Mosson. La nouvelle recrue parisienne, l'attaquant uruguayen Edinson Cavani, a fait ses grands débuts.

CEUX QUI ONT BIEN MÉRITÉ LEUR DOUCHE

Rémy Cabella : Il a été le meilleur du côté de Montpellier, effectuant un pressing de tous les instants sur les joueurs parisiens au milieu du terrain. Rémy Cabella a également été décisif vendredi soir. Dans le rond central, le meneur du MHFC chipe le ballon dans les pieds d’Ibra et transmet à l’attaquant argentin Emmanuel Herrera, plein axe. Sa frappe est contrée par la défense parisienne mais Cabella a bien suivi. Il récupère le ballon et inscrit le premier but de la partie d'une petite balle lobée (10e). Hasard de l'histoire, le match de la saison passée à la Mosson s'était terminé sur le même score et avec les mêmes buteurs !

ibra 930

© Max PPP

"Ibra" : Si en première période, Zlatan s’est peu montré, il a eu un rôle déterminant dans cette partie. Son physique, sa technique ont obligé les joueurs de Jean Fernandez a concédé un nombre incalculable de fautes. Ibrahimovic, coiffé d'un catogan style samouraïs -comme Pastore-, a tenté de secouer la boutique adverse, comme sur ce tir lointain du Suédois (28e) détourné par Jourdren. Sur une remise de la tête, il a offert sur un plateau la balle de but à Maxwell qui a dû jouer l’équilibriste pour pousser le ballon au fond des filets (60e).

LA BISCOTTE

Les choses ne s'arrangeaient pas en seconde période pour Montpellier qui se retrouvait à dix après l'exclusion pour un deuxième carton jaune du défenseur El Kaoutari, à la suite d'un tacle dangereux sur Pastore (71e).

cavani 930

© Reuters

ET CAVANI ?

Peu après, Cavani, entré à la 72e minute, sur son premier ballon, était tout près de marquer. Au deuxième poteau, sur un centre de Pastore, l'Uruguayen reprenait le ballon de la tête, mais Tiéné, arrivé cet été dans l'Hérault en provenance...du PSG, détournait de justesse sa reprise du bout du pied (74e).