Foot : la France défie une belle bande de Bataves

  • A
  • A
Foot : la France défie une belle bande de Bataves
@ REUTERS
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Les Bleus affrontent mercredi en amical une équipe des Pays-Bas qui a impressionné en éliminatoires.

Dix matches, neuf victoires, un nul : bien loin du parcours tortueux des Bleus, les Pays-Bas ont survolé leur groupe de qualifications à la Coupe du monde, certes contre des équipes de second rang (Roumanie, Hongrie, Turquie, Estonie, Andorre), mais avec une réussite offensive (34 buts marqués) et une solidité défensive (5 buts encaissés) qui ont marqué les esprits. Mercredi soir, l'armée Oranje débarque au Stade de France avec un effectif tout nouveau tout beau.

Robin van Persie (930x620)

© REUTERS

Des stars en attaque et... sur le banc. Arjen Robben, Robin van Persie, Wesley Sneijder, Rafael van der Vaart, Klaas-Jan Huntelaar, Dirk Kuyt : la liste des joueurs de classe mondiale que possèdent les Pays-Bas impressionne. Sauf qu'avoir autant de talents réunis a parfois nui. Ce fut le cas lors de la dernière compétition internationale disputée par les Néerlandais, l'Euro 2012. Au sortir d'une Coupe du monde réussie, avec une place de finaliste face à l'Espagne, les Pays-Bas ont déchanté en Ukraine, avec une élimination dès le premier tour. Les maux Oranje étaient réapparus au grand jour, entre individualisme forcené et tirs forcés. Et, dans ces cas-là, la presse locale n'hésite jamais à attiser le feu...

Louis van Gaal est venu l'éteindre. En 2012, l'ancien technicien du Barça a repris du service à la tête de la sélection, dix ans après l'avoir quitté, en 2002. Exit donc l'alignement des stars Van der Vaart-Robben-Van Persie-Sneijder-Huntelaar. Van Gaal a fait ses choix. Van Persie occupe désormais systématiquement la pointe de l'attaque dans un schéma en 4-3-3 - le plus souvent aux côtés de Jeremain Lens et d'Arjen Robben, incertain contre les Bleus. L'attaquant de Manchester United a même récupéré le brassard que portait auparavant Wesley Sneijder (le joueur le plus capé des joueurs appelés face aux Bleus, avec 96 apparitions, avec Dirk Kuyt, 98). Le milieu de terrain de Galatasaray n'a plus aujourd'hui un statut de titulaire incontournable. "Si Louis van Gaal fait de moi un remplaçant au Mondial, je devrais l'accepter, même si mon objectif est de toujours jouer", souligne l'ancien joueur de l'Inter Milan, âgé de 29 ans. Tout sera dans l'acceptation...

Daryl Janmaat (930x1240)

Une nouvelle génération montante… en défense. S'il a réussi à épurer le jeu (et sans doute l'ambiance) au sein de son attaque, Van Gaal a également réussi un joli tour de force en défense. La paire de trentenaires Heitinga-Mathijsen est restée sur le carreau et Van Gaal a construit avec des jeunes, des très jeunes mêmes. La défense classique - pas encore mise à l’épreuve - rassemble ainsi Janmaat (photo), de Vrij (absent contre la France), Martins Indi et Blind, soit 22 ans de moyenne d'âge. Dans ces conditions, même le latéral droit du PSG, Grégory van der Wiel, âgé de 26 ans, fait figure d'ancien. Et il n'est d'ailleurs plus titulaire.

Devant, Van Gaal entend également valoriser la jeunesse. Trois jeunes ont été convoqués pour la première fois face à l'équipe de France : Jean-Paul Boëtius (Feyenoord, 19 ans), Davy Klaassen (21 ans, Ajax) et Quincy Promes (Twente, 22 ans). Tous trois évoluent dans le championnat des Pays-Bas, fournisseur de plus de la moitié des joueurs (14 sur 22), ce qui n'a pas toujours été le cas dans les années récentes. La pépite Marco van Ginkel, 22 ans, transféré l'été dernier du Vitesse Arnhem à Chelsea, est en revanche forfait sur sur blessure.

Le milieu de terrain de la Roma Kevin Strootman, lui, sera bien là, du haut de ses 24 ans. Même s'il est devenu le taulier du milieu de terrain Oranje, il reste relativement méconnu en France. "Ces dix-huit derniers mois, nous avons découvert de nombreux nouveaux jeunes joueurs", a insisté "Capitaine Van Persie". Ils n'ont pas encore d'expérience sur la scène internationale mais le monde entier va bientôt découvrir des garçons très, très doués." Le Stade de France va peut-être avoir droit à une première exclusivité. 

sur le même sujet, sujet,

FOCUS - Un nouvel engouement pour les Bleus ?

PHOTO - Les Bleus sous les yeux d'Enzo Zidane

BIZUTAGE - Digne va chanter "Papaoutai" chez les Bleus

SÉLECTION - Griezmann appelé chez les Bleus, pas Nasri ni Abidal