Foot : Hollande, la vidéo embarrassante

  • A
  • A
Foot : Hollande, la vidéo embarrassante
@ Capture d'écran I>Télé
Partagez sur :

FOOT - Une vidéo du 31 janvier 2012 montre le Président promettre de ne pas taxer les clubs.

Les images. Une vidéo datée du 31 janvier 2012 et exhumée par la chaîne d'informations en continu i>Télé s'est invitée mercredi dans le débat sur la taxation à 75% des très hauts revenus, voulue par le gouvernement et contestée par les clubs de football professionnel.

On y voit François Hollande, alors candidat socialiste à la présidentielle, s'exprimer lors d'une réception à Paris du club de football de Boulogne-sur-Mer, qui évoluait alors en Ligue 2, au deuxième échelon du football professionnel. "Je salue donc tout ceux qui vont permettre à ce club de connaître un budget plus important", lance Hollande dans cette courte vidéo, qui ne dépasse pas les 20 secondes. "Parce que les temps sont durs, hein ? mais je promets qu'il n'y aura pas d'augmentation d'impôt sur les clubs sportifs. C'est déjà un engagement."

"Les temps sont durs", souligne Hollande :

Ce bon mot suscita à l'époque des sourires dans l'assistance, dans laquelle figuraient le président de l'Union sportive Boulogne Côte d'Opale (USBCO), Jacques Wattez, mais aussi Jean-Pierre Louvel, président de l'Union des clubs professionnels de football (UCPF) et, à ce titre, fer de lance de la contestation à la taxe à 75%.

Louvel: "Pas de pression excessive"
Cette déclaration, celui qui est également président du Havre (photo) ne l'a visiblement pas oubliée. "Je l'avais un petit peu évoquée auprès du président de la République, je lui avais rappelé ce qu'il avait dit effectivement le 31 janvier" à l'occasion de la rencontre du 31 octobre dernier à l'Elysée, a souligné Jean-Pierre Louvel, toujours sur i>Télé. "C'était une promesse et j'ajouterai à cela qu'il avait bien différencié les clubs de football des autres entreprises. Ce qu'il ne fait plus aujourd'hui. (...)  "Ça veut dire que son analyse était bonne mais que ses diagnostics ou ses remèdes sont très mauvais." Lors de la rencontre organisée le 31 octobre, Hollande est resté inflexible sur la possibilité d'aménager le projet de loi pour les clubs pros. Ceux-ci espéraient notamment la suppression de la rétroactivité de l'impôt.

Pour revenir sur les termes utilisés par le candidat Hollande dans cette vidéo, la taxation à 75% des très hauts revenus n'est pas à proprement parler une "augmentation d'impôt sur les clubs sportifs". A la base, cet impôt devait en effet concerner les joueurs. Mais la mesure a été retoquée par le Conseil constitutionnel en décembre dernier. Le gouvernement a donc modifié le texte en conséquence et la mesure est désormais censée s'appliquer non plus aux salariés, mais à leurs employeurs, et donc aux clubs. Et seulement à ceux qui comptent dans leurs rangs des joueurs émargeant à plus d'un million d'euros par an. Ce qui n'est évidemment pas le cas du club de Boulogne-sur-Mer, désormais en National, l'équivalent de la 3e division.

Pour autant, tous les clubs pros (l'USBCO l'est encore, ndlr) sont solidaires du mouvement de contestation, et notamment de la décision de faire grève lors du week-end du 30 novembre. Ils estiment que la taxation à 75% des revenus supérieurs à un million d'euros aura des effets négatifs sur l'ensemble du football français.

sur le même sujet

TEMOIGNAGE - Labrune (OM) : "le combat continue"

Foot : Hollande maintient la taxe à 75%

SONDAGE - Pour les Français, c'est aux joueurs de payer

DECRYPTAGE - Un club de foot, une entreprise à part