Ferdinand, la pilule ne passe pas

  • A
  • A
Ferdinand, la pilule ne passe pas
@ REUTERS
Partagez sur :

EXPLICATION DE TWEET - Le défenseur de Manchester n'a pas été retenu pour l'Euro.

Les acteurs du sport utilisent de plus en plus Twitter. Mais, en 140 signes, il n'est pas toujours facile de comprendre ce qu'ils veulent dire. Europe1.fr déniche les informations et les messages derrière leurs mots avec l'"explication de tweet".





Absolutely loved playing for england....to say I'm gutted is an understatement of the highest order...

May  16 via UberSocial for BlackBerryFavoriteRetweetReply

"J'ai adoré jouer pour l’Angleterre… Dire que je suis dégoûté est vraiment un grand euphémisme". Une déclaration très courte sur son compte Twitter qui en dit long. Non retenu par Roy Hodgson pour disputer l'Euro (8 juin-1er juillet), la pilule ne passe pas pour Rio Ferdinand. Après avoir loupé la Coupe du monde 2010 pour une blessure au genou une semaine avant la compétition, l'ex-taulier de la défense anglaise va manquer un deuxième grand rendez-vous. A 33 ans, le défenseur de Manchester United a peut-être dit adieu à la sélection.

En conférence de presse, le remplaçant de Fabio Capello à la tête de l'Angleterre a tenté de justifier ses choix. Roy Hodgson a assuré que sa décision n'avait été motivée que par des raisons "purement footballistiques". Et de préciser : "je me suis basé sur ce que j'ai vu ces derniers mois. Rio n'a pas joué suffisamment depuis la Coupe du monde 2010 et il n'a disputé qu'un seul match avec l'Angleterre l'an dernier". Une discours plutôt classique pour un sélectionneur mais de l'autre côté de la Manche, on y voit des raisons plus obscures…

Terry, le mauvais garçon intouchable

Le lendemain de l'annonce de la liste, le Guardian s'interrogeait effectivement sur l'absence de Rio Ferdinand. Le quotidien britannique pense que la présence de "John Terry dans l'équipe a exclu inévitablement le joueur de Manchester United. Roy Hodgson ne pouvait pas prendre le risque d'emmener ces deux joueurs ensemble".

Ferdinand-Terry

Le quotidien rappelle également l'origine de la discorde entre les deux joueurs. En janvier 2010, Rio Ferdinand récupère le brassard de capitaine de l'Angleterre au nez et à la barbe de… John Terry, empêtré dans l'affaire Wayne Bridge. Premier froid. Octobre 2011, le mauvais garçon Terry est cette fois accusé d'avoir tenu des propos racistes contre un certain… Anton Ferdinand, qui n'est autre que le petit frère de Rio. Deuxième froid.

Rio Ferdinand a-t-il payé sa mauvaise entente avec le défenseur de Chelsea ? Le sélectionneur national affirme le contraire. "Tout le monde connaît l'histoire", a expliqué Roy Hodgson en conférence de presse jeudi. "Mais j'ai essayé de ne pas penser à tout ça. Si j'avais cru honnêtement que les deux joueurs méritaient d'être sélectionnés, je l'aurais fait". Alors pourquoi se passer d'un joueur avec une lourde expérience (81 sélections), titulaire indiscutable dans l'une des meilleures équipes au monde ?