Nabil Fekir : "la France, c'est mon choix"

  • A
  • A
Nabil Fekir : "la France, c'est mon choix"
@ Pascal GUYOT/AFP
Partagez sur :

DÉCISION - Le joueur de l'Olympique lyonnais a décidé d'opter pour la France plutôt que pour l'Algérie.

Le feuilleton Fekir a connu un épisode sans doute décisif, lundi, avec la publication dans le quotidien L'Equipe d'une interview de l'intéressé. Le jeune attaquant de l'OL, âgé de 21 ans, fait part de sa décision sur son avenir international : "la France, c'est mon choix", insiste-t-il. Né en France de parents algériens, la révélation du championnat de France de Ligue 1 (11 buts, 7 passes décisives), peut jouer à la fois pour les Bleus et pour les Fennecs. Il a été au cœur d'un imbroglio ce week-end, la Fédération algérienne annonçant qu'il avait fait le choix des "Verts", alors que lui avait calmé le jeu sur le site de l'Olympique lyonnais. C'est d'ailleurs le conseiller du président rhodanien, Bernard Lacombe, qui avait révélé dès dimanche le choix du joueur.

Nabil Fekir (480x640)

© J.Nackstrand/AFP

"Très envie de participer à l'Euro." "Je n'ai pas peur. J'ai fait un choix personnel et j'espère que tout le monde le respectera", insiste Fekir, qui reconnaît que cela a été "dur" de dire non à l'Algérie "d'autant que beaucoup de gens m'ont poussé à jouer" pour le pays. L'Algérie et la France doivent disputer deux matches amicaux en mars. "Je me suis entretenu avec Didier Deschamps (sélectionneur de l'équipe de France), qui s'est montré très convaincant. Il m'a dit qu'il comptait sur moi, que j'étais un joueur intéressant", explique le n°18 lyonnais avant d'ajouter : "il y a une échéance importante qui arrive, l'Euro 2016. J'ai très envie d'y participer." D'ici l'Euro, la France ne va disputer que des matches amicaux et Fekir (qui a déjà porté le maillot des Espoirs tricolores, photo) a donc logiquement la possibilité de faire machine arrière. En effet, si la Fifa interdit à un joueur de porter deux maillots de pays différents au cours d'une carrière, cela ne concerne que les matches de compétitions internationales. Le feuilleton n'est donc peut-être pas totalement terminé...

>> LIRE AUSSI - OL : le week-end fou de Nabil Fekir