Euro : les Bleuets proches du sommet

  • A
  • A
Euro : les Bleuets proches du sommet
@ MAXPPP
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Les moins de 19 ans affrontent la Serbie en finale de l'Euro, en Lituanie.

Imiter la génération 1991, lauréate à Caen en 2010, et les moins de 20 ans, champions du monde le 14 juillet dernier. Voici la mission de l’équipe de France des moins de 19 ans (U19), cuvée 1994, qui affrontera la Serbie, jeudi soir (20h45), en finale de son Euro, en Lituanie. Emmenés notamment par les Parisiens Adrien Rabiot et Antoine Conte ou le Lyonnais Yassine Benzia, les Bleuets sont montés en puissance tout au long de la compétition avec, en point d’orgue, leur victoire en demi-finales face au tenant du titre, l’Espagne (2-1, a.p.).

Les Bleuets éliminent l'Espagne :

Désormais, les Bleuets sont déterminés à ramener le titre en France. "Les joueurs sont ravis, heureux, sans pression. La confiance est totalement là", a confié à Europe 1 le sélectionneur Francis Smerecki. "Il nous reste à peaufiner notre approche pour jouer les Serbes. La seule référence, c’est ce qu’on a fait face à l’Espagne en demi-finales, mais ce ne sera pas suffisant pour gagner cette finale."

Francis Smerecki a raison de prévenir ses joueurs. Les Serbes n’ont pas atteint la finale de ce championnat d'Europe par hasard. Première de son groupe - devant la France - et tombeuse du Portugal en demies (2-2 a.p., 3-2 aux tab), la sélection entraînée par Ljubinko Drulović compte dans ses rangs deux éléments ayant déjà évolué en Sélections A : les attaquants Lazar Marković et Aleksandar Mitrović. La France ne part donc pas favorite, mais cette position lui sied bien.

Rejoindre la génération Grenier

En 2010 déjà, les Bleuets d’Antoine Griezmann, Alexandre Lacazette et Clément Grenier, étaient outsiders face à l’Espagne de Thiago Alcantara, Marc Bartra et autre Sergio Canales. Cela n’avait pas empêché l’équipe de France de l’emporter. "On (le staff, ndlr) a cette expérience, ce vécu, d’une participation à une finale de Championnat d’Europe des moins de 19 ans. Et qui plus est on l’avait gagnée", rappelle Francis Smerecki. "Ces jeunes nés en 94, il leur reste ce bout d’écriture à faire sur la coupe pour rester à tout jamais vainqueurs." Dans le petit stade de Marijampole, dans le sud de la Lituanie, l’équipe de France U19 poursuivrait, en cas de victoire, le bel été des équipes de France de jeunes. En attendant que les A brillent eux aussi...