Euro 2020 : 19 villes candidates

  • A
  • A
Euro 2020 : 19 villes candidates
@ REUTERS
Partagez sur :

19 villes sont prêtes à recevoir des matches de la compétition, organisée en 2020 sur tout le continent. La France n'en sera pas.

L’Euro 2020 prend forme. L’UEFA, organisatrice de la compétition, qui se déroulera sur tout le continent pour fêter son soixantième anniversaire, a enregistré la candidature de 19 villes européennes. Pour 13 places à prendre.

Match Londres-Munich pour les demies et la finale. Pour ce tournoi unique, chaque pays pouvait candidater pour un package spécial demi-finales et finale dans la même ville, et/ou un des 12 autres packages, dit standards, de trois matches de groupes et un huitième ou un quart dans une ville. Une même ville peut être proposée pour les deux types de packages, c'est le cas seulement de Londres en Angleterre et de Munich en Allemagne. Ces deux dernières cités visent donc les demies et la finale.

Les autres pays qui ont candidaté juste pour un package standard sont par ordre alphabétique: Azerbaïdjan (Bakou), Belarus (Minsk), Belgique (Bruxelles), Bulgarie (Sofia), Danemark (Copenhague), Ecosse (Glasgow), Espagne (Bilbao), Hongrie (Budapest), Irlande (Dublin), Israël (Jérusalem), Italie(Rome), Macédoine (Skopje), Pays-Bas (Amsterdam), Pays de Galles (Cardiff), Roumanie (Bucarest), Russie (Saint-Pétersbourg) et Suède (Stockholm).

Des désistements attendus. Les pays intéressés par une candidature avaient jusqu'au 12 septembre 2013 pour le faire savoir et l'UEFA en avait dévoilé la liste le 20 septembre 2013 : à cette date-là, ils étaient 32. Ils avaient jusqu'à vendredi soir minuit pour déposer formellement leurs dossiers. Ils sont donc 13 à s'être désisté: Arménie (Erevan), Croatie (Zagreb), Finlande (Helsinki), France (Lyon), Grèce (Athènes), Kazakhstan (Astana), Pologne (Varsovie et Chorzów), Portugal (Lisbonne et Porto), République tchèque (Prague), Serbie (Belgrade), Suisse (Bâle), Turquie (Istanbul) et Ukraine (Kiev et Donetsk).

Certains retraits s'expliquent aisément. La Fédération tchèque de football a avancé un refus de la municipalité de Prague de se porter garante du projet qui prévoyait la rénovation d'un stade. D'autres nations, comme l'a expliqué le président de la fédération suisse Peter Gilliéron justifiant le retrait de Bâle, ont "senti que les pays qui avaient organisé un championnat d'Europe les douze dernières années avaient, au mieux, de faibles chances d'être retenus pour l'Euro-2020". Voilà donc qui explique les retraits de la Suisse (Euro-2008) ou de l'Ukraine et la Pologne (co-organisateurs de l'Euro-2012). La candidature de Lyon a été logiquement retirée car la France va accueillir l'Euro-2016, quatre ans avant 2020.

La Turquie vise 2024. La grande surprise est venue vendredi soir du retrait du dossier turc. Candidate malheureuse à l'accueil du tournoi en 2016, le Turquie faisait figure de favorite pour le package demi-finales et finale. Mais l'orgueilleuse Turquie voit plus grand. "Nous croyons que nous pouvons organiser un tournoi en entier, écrivait la fédération turque dans un communiqué. De ce fait, nous ne déposerons pas de candidature formelle pour 2020 et allons désormais lancer une campagne de candidature pour accueillir l'Euro-2024".

Désignation le 19 septembre 2014. Platini s'est déclaré samedi "extrêmement heureux d'avoir reçu autant de candidatures pour organiser l'Euro-2020". Pour ceux qui ont présenté leurs dossiers, le petit jeu des pronostics commence. Le comité exécutif de l'UEFA, sorte de gouvernement du foot européen, désignera les 13 heureux élus le 19 septembre 2014 à Genève.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

EURO 2020 - La France retire la candidature de Lyon

PREMIÈRE - L'EURO 2020 dans toute l'Europe

EURO 2016 - La finale au Stade de France

ÉLIMINATOIRES - La France avec le Portugal

NOUVEAU - Bonjour la Ligue des Nations !