Euro 2016 : à quoi sert la mascotte ?

  • A
  • A
Euro 2016 : à quoi sert la mascotte ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Le mascotte de la compétition, baptisée "Super Victor", sera un des emblèmes du championnat d'Europe de football.

Vous allez l'entendre pendant presque deux ans. Le nom de la mascotte de l'Euro 2016 a été dévoilé dimanche matin : c'est "Super Victor". Ce petit garçon en tenue de foot bleue et blanche, avec une cape rouge façon "super-héros" et portant le numéro 16, sera un des emblèmes de la compétition organisée en France. Europe 1 vous explique le rôle du successeur de Footix, la célèbre mascotte de la Coupe du Monde 1998.

>> LIRE AUSSI : Pour la mascotte de l'Euro 2016, ce sera...Super Victor

Présent partout, même sur les réseaux sociaux. A chaque compétition sportive, la mascotte est une des images de la compétition. Dès l'année prochaine, Super Victor va être visible dans toute la France : pour l'inauguration de stades, des visites d'écoles ou encore d'hôpitaux. La mascotte va même faire un tour de France que vous pourrez suivre sur des comptes Twitter et Facebook spécialement dédiés. Sans oublier, bien évidement, les opérations marketing avec les partenaires de la compétition.



Une référence à la culture française... et américaine. Le jeune garçon est aussi censé faire penser au football, à la joie, au spectacle et à la culture française. En tout cas, telles étaient les consignes données par l'UEFA, l'instance dirigeante du foot européen, au créateur de Super Victor. La mascotte est née entre les mains d'un Français, Erik Berchet-Mogue, qui s'est inspiré des films d'animation issus des studios Pixar. "Cet univers visuel est très prisé par les 5-12 ans et il parle également aux plus grands", a expliqué le géniteur de Super Victor dans les colonnes du Parisien.

Le marketing, nerf de la guerre. Mais le petit super-héros va surtout être au cœur d'une gigantesque campagne commerciale. Son look doit plaire aux enfants et a vocation à être décliné en une multitude de produits dérivés : des vêtements, des jouets, des porte-clés, des porcelaines, des peluches ou encore des sacs. Ces centaines de produits débarqueront dans les boutiques et sur internet juste avant Noël 2015.

D'importants bénéfices attendus. Les organisateurs espèrent donc engranger de solides bénéfices, mais l'UEFA ne communique pas de chiffres. Les organisateurs des Jeux Olympiques 2016 à Rio, espèrent eux que les deux mascottes de l'événement rapporteront jusqu'à 300 millions d'euros. Super Victor pourrait bien rapporter gros.

>> LIRE AUSSI : Voici la mascotte pour les JO 2016