Eto'o traite Mourinho de "marionnette"

  • A
  • A
Eto'o traite Mourinho de "marionnette"
@ REUTERS
Partagez sur :

MOTS DOUX - L'attaquant du Cameroun ne pardonne pas certaines déclarations de son entraîneur à Chelsea.

Eto'o avec Mourinho (930x620)

© REUTERS

La préparation du Cameroun pour la prochaine Coupe du monde semble tourner autour d'une question : l'âge de Samuel Eto'o. En février dernier, son entraîneur à Chelsea, José Mourinho, avait évoqué son joueur devant les caméras de Canal+ dans des termes peu amènes : "j'ai un attaquant, Eto'o, il a 32 ans... peut-être 35, qui sait ?". Après avoir calmé le jeu lors de la fin de saison de Chelsea (conclue sans titre), la star du football africain fait désormais feu de tout bois contre son (ancien) coach.

Interrogé sur le site de la Confédération africaine de football (CAF), Eto'o s'emporte : "contrairement à ce qu'une marionnette dit à propos de mon âge, je suis encore en bonne forme physique. A 33 ans (il les a fêtés le 10 mars dernier, ndlr), je me sens vraiment bien. J'ai prouvé que je pouvais faire mieux que des jeunes." La semaine dernière, l'avant-centre camerounais avait déjà déclaré : "ce n'est pas parce qu'un guignol m'a traité de vieux que vous allez croire à cela".

"Eto'o n'a pas peur". Si Eto'o tente de rassurer tout un pays, c'est que son histoire récente avec la sélection est mouvementée. En septembre 2013, il annonçait sa retraite internationale. Avant de se raviser un mois plus tard. Finalement, le sélectionneur allemand du Cameroun, Volker Vinke, a décidé de le retenir pour le Brésil, où il disputera sa quatrième phase finale de Coupe du monde après 1998 (il avait à peine 17 ans), 2002 (un but) et 2010 (deux buts). Avec Eto'o, le Cameroun n'a jamais passé le premier tour. Ce sera encore chose délicate cette année, alors que les "Lions indomptables" sont tombés dans le groupe du pays hôte, le Brésil, avec la Croatie et le Mexique. "C’est vrai que le Brésil sera le grand favori devant son public", considère Eto'o. "Mais, excusez-moi, je n’ai pas peur de cette équipe. J’ai déjà joué contre cette équipe dans ma carrière. Et j’ai battu les Brésiliens aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Il y avait dans cette équipe, un certain Ronaldinho et bien d’autres. Eto’o n’a pas peur. Le Cameroun n’a pas peur."

Tout entier tourné vers le grand défi brésilien, Eto'o ne sait pas encore où il évoluera la saison prochaine. Après la passe d'armes avec Mourinho, ce ne sera certainement pas à Chelsea (il y a quand même inscrit 12 buts en 35 matches cette saison, ndlr). "Sam" a simplement répété qu'il n'irait "ni aux Etats-Unis ni au Moyen-Orient" et qu'il allait "continuer à jouer la Ligue des champions". "Mon histoire d'amour avec cette compétition est loin d'être terminée. Je ne vous dirai pas où, mais ce sera à haut niveau", a-t-il insisté. Eto'o a remporté la Ligue des champions à trois reprises, deux fois avec le Barça (2006 et 2009) et une fois avec l'Inter Milan, en 2010.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

AUTODÉRISION - La célébration d'Eto'o qui a bon dos

MISE AU POINT - José Mourinho allume Canal+