Et au milieu surgit Rivière

  • A
  • A
Et au milieu surgit Rivière
Emmanuel Rivière a inscrit le but vainqueur de l'AS Monaco, dimanche soir, à Marseille.@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'attaquant martiniquais de Monaco est l'étonnant meilleur buteur du championnat.

Emmanuel Rivière avec Monaco contre l'OM (930x620)

© MAXPPP

Des joueurs de l'effectif de l'AS Monaco, il n'était pas forcément le plus attendu. Loin de là. On avait même souri quand l'entraîneur monégasque, l'Italien Claudio Ranieri, avait annoncé qu'Emmanuel Rivière serait le n°2 derrière Radamel Falcao dans la hiérarchie des attaquants, tandis que le PSG, rival pour le titre, promettait la foudre avec le duo Ibrahimovic-Cavani. Et pourtant, Rivière, transféré de Toulouse à Monaco en janvier dernier (simplement) pour assurer la montée en Ligue 1, est en train de faire taire les sceptiques. Dimanche soir, à Marseille, il a une nouvelle fois été décisif, offrant la victoire (2-1) à l'ASM sur un magnifique déboulé. Servi par Joao Moutinho dans l'espace, le n°29 des Rouge et Blanc, entré en jeu à la place de Falcao, blessé, a réalisé un grand pont sur Lucas Mendes (pas volontaire, diront les mauvaises langues), avant d'ajuster Steve Mandanda d'un plat du pied.

Rivière inscrit le but de la victoire de Monaco :



Rivière a inscrit ce but sept minutes seulement après son entrée en jeu, et une minute après un premier face-à-face manqué face au portier olympien. "Oui, je suis content, mais j'ai profité aussi du travail de Radamel Falcao qui a fatigué les défenseurs et a permis de créer les espaces dont j'ai pu profiter", a expliqué le Martiniquais sur Canal+.

Un but toutes les 37 minutes

Rivière avec Falcao (930x620)

© REUTERS

Lors de la 1re journée, à Bordeaux, c'est lui qui avait également mis Monaco sur la voie du succès (2-0), six minutes seulement après son entrée en jeu, sur un ballon qui traînait dans la surface. Puis, ce fut le festival contre Montpellier, avec un triplé de filou (un lob après un tirage de maillot sur Daniel Congré, un but du genou sur corner et une tête à un mètre du but). Et voilà donc Rivière, acheté 4,5 millions d'euros seulement (contre 60 à Falcao, l'autre avant-centre monégasque), en tête du classement des buteurs avec cinq réalisations en quatre matches. Ou plutôt en quatre bout de matches. Puisque Rivière n'a joué que 184 minutes depuis le début de la saison, ce qui lui fait un ratio d'un but toutes les 37 minutes... Ce chiffre, à faire pâlir d'envie un Lionel Messi, est à mettre en parallèle d'autres. L'an dernier en Ligue 2, Rivière n'avait en effet inscrit que 4 buts (en 14 matches). Et il n'avait été guère plus brillant lors de son passage au TFC, où il s’était contenté de 9 réalisations en 44 matches...

Un rôle de joker aux côtés de Falcao

Rivière buteur à Bordeaux (930x620)

© REUTERS

Comment expliquer la réussite actuelle d'un attaquant, qui a longtemps été moqué pour sa maladresse devant le but, notamment lors de ses trois saisons chez les Verts (17 buts en 73 rencontres) ? Par l'exploitation qu'en fait l'entraîneur de Monaco, Claudio Ranieri, tout d'abord. Falcao inamovible titulaire, Rivière doit être régulièrement utilisé dans un rôle de joker, comme ce fut le cas dimanche soir, à Marseille. En fin de match, sa vitesse de course fait des ravages, dans une équipe tournée vers l'avant et fournie en grands talents. Il peut aussi entrer en jeu pour épauler Falcao et forcer la décision, comme ce fut le cas à Bordeaux, où les deux joueurs avaient chacun marqué un but. Enfin, si Ranieri souhaite faire évoluer son schéma tactique du 4-3-3, comme dimanche au Vélodrome, à un 4-4-2 à deux attaquants de pointe, Rivière semble être le complément idéal de Falcao. Au Colombien, l'adresse et la technique. A Rivière, la vitesse et le physique. Ranieri avait utilisé ce système à deux attaquants contre Toulouse, lors de la 3e journée. Et si l'ASM n'avait pas trouvé la solution (0-0), Rivière s'était montré le plus dangereux.

Habitué à le voir écumer les pelouses de France, on oublie souvent que Rivière n'a que 23 ans et qu'il a encore de beaux jours devant lui. Des jours bleus ? Son profil, atypique, d'attaquant vif et rapide, rappelant un petit peu celui de Djibril Cissé, pourrait lui permettre de se glisser dans le groupe des 23 pour la Coupe du monde, au Brésil (dans l'hypothèse où la France décrocherait son billet, bien sûr...). Karim Benzema et Olivier Giroud paraissant presque intouchables, Rivière pourrait disputer un strapontin à André-Pierre Gignac, très discret dimanche soir, ou encore à Jérémie Aliadière (Lorient) ou Loïc Rémy (Newcastle), qui, comme lui, peuvent évoluer sur un côté. Dimanche, Rivière n'a pas manqué l'occasion de briller. Mais attention, la saison est encore longue.