Ebola : la Coupe d'Afrique des nations ne sera pas reportée

  • A
  • A
Ebola : la Coupe d'Afrique des nations ne sera pas reportée
Mohamed VI, le Roi du Maroc, avec Sepp Blatter.@ REUTERS
Partagez sur :

La Confédération africaine a refusé la demande du Maroc de reporte la Coupe d'Afrique des Nations à cause de l'épidémie d'Ebola.

Le Maroc a sollicité vendredi le report de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football, en raison de la propagation de l'épidémie d'Ebola. Mais la Confédération Africaine de football (CAF), responsable de l'organisation de l'épreuve, a indiqué dans la foulée qu'elle maintenait les dates de sa compétition. La CAF précise que le sujet sera "traité" lors d'une réunion de son Comité exécutif le 2 novembre à Alger.

>> LIRE AUSSI - Ebola à Paris : les analyses ont "permis d'écarter la suspicion"

Liaisons aériennes maintenues. Cette demande du Maroc est une vraie surprise. Car le Royaume est un des rare pays à avoir maintenu ses liaisons aériennes avec les principaux pays touchés. Le Maroc a notamment accepté d'accueillir des matches de qualifications de la Guinée, délocalisés sur décision de la CAF. Une rencontre de cette sélection face au Ghana est ainsi prévue samedi soir à Casablanca, la capitale économique. Jeudi, le Maroc a de son côté disputé un match de préparation, à Marrakech (sud), face à la Centrafrique (4-0).

>> LIRE AUSSI - Ebola : quel protocole prévu en cas d'infection en France ?

Quid du Mondial des clubs. Les qualifications sont en cours et le tirage au sort est prévu le 26 novembre à Rabat, une des quatre villes (avec Tanger, Marrakech et Agadir) où doit se dérouler l'épreuve. Le Maroc doit également accueillir, dès décembre, et pour la seconde fois d'affilée, le Mondial des clubs (à Rabat et Marrakech). Le tirage au sort a lieu ce samedi dans la ville ocre. Le Real Madrid, champion d'Europe, et San Lorenzo, vainqueur de la Copa Libertadores, doivent jouer. Seize nations au total doivent participer à cette CAN 2015, la seconde à se dérouler au Maroc après celle de 1988.