Charlie Hebdo : "j'ai envie de me casser"

  • A
  • A
Charlie Hebdo : "j'ai envie de me casser"
@ Denis CHARLET/AFP
Partagez sur :

COLÈRE - Pascal Dupraz, l'entraîneur de l'ETG est apparu très ému après l'attentat qui a frappé Charlie Hebdo.

Les suiveurs de la Ligue 1 connaissent le caractère à fleur de peau de Pascal Dupraz, l'entraîneur d'Evian Thonon-Gaillard. Mercredi soir, après la défaite de son équipe à Lille en match en retard de la 14e journée (1-0), le technicien haut-savoyard est apparu très affecté par l'attentat survenu quelques heures plus tôt contre Charlie Hebdo. "C'est un scandale, j'ai juste envie de protéger ma famille et de penser aux gens qui ont perdu les leurs", a-t-il tonné. "Au XXIe siècle, d'avoir une alerte sur votre téléphone pour vous dire qu'il y a 12 morts, parce qu'il y a des cinglés qui pensent défendre une cause, une religion... Ce n'est pas la vie." Connu pour ses coups de gueule contre les décisions arbitrales, Dupraz s'est ensuite emporté contre les autorités. "J'ai vite envie de me casser de ce pays", a-t-il insisté. "Car, dans ce pays, il n'y a que des mous du genou, donc j'ai envie de me casser."

"C'est un scandale", insiste Pascal Dupraz :



Les joueurs ont également fait part de leur émotion à l'issue de la rencontre. "On est fier d'être français donc ça fait mal au cœur", a reconnu le joueur de l'ETG, Cédric Barbosa. "On avait 1h30 pour prendre du plaisir et c'est ce qu'on a essayé de faire tant bien que mal. Maintenant je vais jeter un coup d’œil à ce qu'il se passe. C'est une chose atroce et on ne peut être que touché." Le défenseur danois du Losc, Simon Kjaer, a également évoqué la tragédie. "C'est un acte vraiment cruel", a-t-il souligné. "On est solidaire avec les familles des victimes et on espère que les coupables seront arrêtés. On ne sait jamais ce qui peut se passer donc il faut apprécier chaque moment de la vie."

>> DOSSIER SPÉCIAL - Les dernières infos sur l'attentat de Charlie Hebdo