Du neuf chez les Bleus ?

  • A
  • A
Du neuf chez les Bleus ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

SÉLECTION - Didier Deschamps annonce jeudi sa sélection pour les matches amicaux contre le Portugal et l'Arménie.

Le sélectionneur des Bleus l'a reconnu : une équipe est née au Brésil l'été dernier lors de la Coupe du monde et il n'entend pas constamment la modifier sur le long chemin qui mène à l'Euro 2016. Pourtant, les blessures ou les méformes de certains vont pousser Didier Deschamps à procéder à quelques tests lors des deux prochains matches amicaux des Bleus, le samedi 11 octobre, face au Portugal, et le mardi 14 octobre contre l'Arménie. Europe1.fr a choisi cinq joueurs qui peuvent prétendre à une (nouvelle) chance en Bleu.

gignac, 640, om, marseille
André-Pierre GIGNAC, 28 ans, 17 sélections, 4 buts. C'est le hit du moment en Ligue 1 : avec huit buts en huit journées de championnat, André-Pierre Gignac affole les compteurs. Il rappelle aussi qu'au top de sa forme, il reste un redoutable avant-centre, comme la France en compte peu. Olivier Giroud sur le flanc, "Dédé" devrait logiquement faire partie de la liste de "DD", jeudi. Oui, mais voilà, après son troisième doublé de la saison à Reims, mardi dernier, Gignac avait lâché : "l'équipe de France ? Je n'y crois plus trop." Méthode Coué ou vraie brouille avec Deschamps, qui fut son entraîneur à l'OM pendant deux saisons (pas ses plus brillantes, 9 buts en 51 matches de championnat) ? On saura jeudi si Gignac a une chance de retrouver le maillot Bleu, un peu plus d'un an après sa dernière sélection, en Géorgie (0-0).
Dimitri Payet (640x640)

© REUTERS

Dimitri PAYET, 27 ans, 7 sélections.Lui non plus n'a plus joué avec la France depuis septembre 2013. Lui aussi bénéficie de l'excellent début de saison de l'OM. Responsabilisé par le départ de Mathieu Valbuena au Dynamo Moscou, l'ancien Lillois a pris les choses en mains. Remarquable face à Saint-Etienne dimanche dernier, il en est déjà à 3 buts et 2 passes décisives depuis le début de la saison. Il pourrait être rappelé pour offrir une alternative crédible en tant que dynamiseur du jeu des Bleus à... Mathieu Valbuena.

Wissam Ben Yedder (640x640)

Wissam BEN YEDDER, 24 ans, 0 sélection. Il est depuis quelques saisons l'un des attaquants les plus réguliers du championnat de France : 15 buts en 34 matches en 2012-13, 16 en 38 la saison passée, et il en est déjà à 5 en 8 rencontres depuis août. Samedi dernier, face au PSG (1-1), il a une nouvelle fois prouvé son opportunisme et sa maîtrise des petites espaces, lui l'ancien joueur de futsal. Le hic : son passé turbulent avec les équipes de France. Il était en effet de la fameuse virée d'octobre 2012 avec les Espoirs, tout comme un certain... Antoine Griezmann. Depuis, le joueur de l'Atlético Madrid a eu sa chance. Celle de Ben Yedder viendra-t-elle jeudi ?

Sébastien Corchia (640x640)

© REUTERS

Sébastien CORCHIA, 23 ans, 0 sélection. Mathieu Debuchy blessé, Bacary Sagna en lutte pour une place de titulaire à Manchester City, Deschamps pourrait être tenté de lancer Corchia dans le grand bain. Le néo-Lillois, auteur d'un début de saison solide avec le Losc, a le profil. Il a le mérite aussi de bien connaître les équipes de France, pour avoir été l'un des tauliers des Espoirs entre 2009 et 2012. Toujours en défense, mais centrale cette fois, Jérémy Mathieu, déjà appelé le mois dernier pour pallier le forfait de Laurent Koscielny, devrait lui logiquement être appelé en remplacement de Mamadou Sakho, en difficulté (sportive et physique) à Liverpool.

Jérémy Ménez (640x640)

© REUTERS

Jérémy MÉNEZ, 27 ans, 24 sélections, 2 buts.Il l'a dit noir sur blanc dans les colonnes de l'hebdomadaire France Football : "si je joue à ma juste valeur au Milan, que je reste constant et performant, je ne me fais aucun souci. J'aurai une nouvelle chance en bleu." Dès ce mois-ci ? Ses performances depuis le début de la saison avec Milan parlent pour lui. Mais Deschamps connaît bien le "loustic", capable du meilleur comme du pire, y compris sous le maillot de l'équipe de France, et va sans doute attendre un peu avant de le relancer. A moins qu'il ne veuille injecter un peu de folie (et de talent) à une équipe de France désormais privée de Franck Ribéry...