Drogba est "très bien" en Chine

  • A
  • A
Drogba est "très bien" en Chine
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - L'ancien attaquant de Chelsea évoque sa situation au Shanghai Shenhua, en Chine.

Mercredi, Chelsea a entamé sans lui la défense de son titre de champion d'Europe. Didier Drogba, l'homme de la finale face au Bayern Munich en mai dernier, évolue désormais sous d'autres cieux, en Chine, des cieux que l'on a dit orageux ces derniers temps.

En effet, depuis quelques semaines, le propriétaire du club, le milliardaire Zhu Jun menace de ne plus payer les joueurs étrangers, dont Drogba et Nicolas Anelka, s'il n'obtient pas la majorité de contrôle qui lui avait été promise lors de son arrivée à Shenhua en 2007.

Neuvième du classement sur 16 équipes

Didier Drogba et Nicolas Anelka, 930

© REUTERS

De ces soucis, Drogba fait fi. Il affirme avoir toujours été payé par le club (240.000 euros par semaine !) et réitère son envie d'aller au bout de son contrat qui court encore sur deux ans et demi. "Je suis très bien ici, je n'ai donc pas de raison de partir", explique l'attaquant ivoirien dans un entretien accordé à la BBC.

"Je veux rester ici pour y gagner des trophées avec mon équipe et rendre nos supporteurs heureux." A six journées de la fin du championnat, le Shanghai Shenhua pointe à la 9e place de la Chinese Super League, avec un bilan à l'équilibre de 6 victoires, 12 nuls et 6 défaites. "C'est une période difficile, mais je sais qu'il y a de l'espoir et je suis confiant", souligne l'ancien Marseillais.

"Je ne regrette pas mon choix"

Malgré cette situation sportive délicate et relativement inattendue, Drogba n'envisage pas un retour en Angleterre, où il a passé huit saisons. "La Premier League me manque parce que c'est le meilleur championnat au monde, mais je ne regrette pas mon choix", précise Drogba, auteur de cinq buts en sept matches de championnat. "On doit avancer dans la vie, donc je suis concentré sur ce que je peux apporter au championnat chinois. Dans quelques années, je l'espère, quand mon contrat s'achèvera ici, je serais assis ici et j'évoquerais avec vous le plaisir de remporter la Ligue des champions asiatique."