Domenech : "Benzema sans équivalent"

  • A
  • A
Domenech : "Benzema sans équivalent"
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - L'ex-sélectionneur estime que Deschamps a raison de le titulariser.

Présent au Stade de France, vendredi soir, lors du match entre les Bleus et la Géorgie (3-1), en qualifications pour le Mondial 2014, Raymond Domenech avait lâché sur son compte Twitter : "Benzema confirme son inutilité". Quatre jours plus tard, le ton a changé. "C'est une plaisanterie", a tempéré l'ancien sélectionneur des Bleus (2004-2010), invité de la Matinale d'Europe 1. "Karim est un attaquant de talent, il joue, il peut marquer, même s'il est moins performant en ce moment avec Mourinho. Ça reste un joueur de talent, dont on n'a pas d'équivalent en équipe de France. Donc, laissez-lui le temps de marquer."

Domenech apporte son soutien à Benzema :

Domenech, qui, rappelons-le, n'avait pas sélectionné Benzema pour la Coupe du monde 2010, lui préférant Gignac, Cissé ou Anelka, a justifié de facto la décision de son successeur au poste, Didier Deschamps, de maintenir sa confiance au joueur du Real Madrid malgré son inefficacité chronique (11 matches sans marquer, 929 minutes de disette, soit plus de 15 heures). "Je suis bien placé pour vous dire que le sélectionneur a toujours raison", a souri Domenech. "C'est lui qui décide, c'est lui qui vit avec, c'est lui qui sent les joueurs, c'est lui qui est sur le terrain. Le joueur doit être porté par la confiance de son sélectionneur, surtout pour un attaquant. Et Karim est un attaquant, et il a besoin de ça." D'après la dernière mise en place tactique, lundi soir, Benzema devrait être titularisé à la pointe de l'attaque des Bleus dans un dispositif tactique à un seul attaquant (4-3-3), mardi soir, face à l'Espagne.


Domenech a effectué un parallèle avec Thierry Henry, qui fut son titulaire indéboulonnable en attaque sous son mandat. "Quand j'étais en poste, on avait dit ça avec Thierry Henry, meilleur buteur de l'histoire des Bleus (51 buts), il a eu une période où il ne marquait pas. Et moi, je disais ce que dit Didier : "laissez-lui le temps, la confiance, un attaquant, à un moment ou à un autre, ça revient et ça marque. Ça va revenir."Domenech le pense tellement que, taquin, il glisse un pronostic pour le match de mardi soir : "1-1, but de Benzema".