Deschamps, pas touche à Benzema

  • A
  • A
Deschamps, pas touche à Benzema
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Le sélectionneur des Bleus a pris la défense de son attaquant, Karim Benzema.

L'équipe de France de football reçoit la Géorgie, vendredi au Stade de France, pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014, et comme à chaque match des Bleus, le rendement de l'avant-centre du Real Madrid sera scruté à la loupe. Mais Didier Deschamps continue de lui maintenir sa confiance.

Il n'a plus marqué depuis le 5 juin 2012

Benzema
Dans un entretien accordé à L'Equipe, le sélectionneur des Bleus a joué les gardes du corps de la "Benz". S'il n'a plus marqué depuis le 5 juin 2012 avec les Bleus, Deschamps n'est pas trop inquiet. "Il manque ce but qui sera un déclic", assure le coach français. "Il y a des gestes moins naturels, alors que la qualité, elle est là".

Le mal a tout de même l'air plus profond pour l'attaquant français qui ne marque plus aussi souvent qu'avant avec le Real Madrid. "Il est moins bien qu’à une certaine période", reconnaît Deschamps. "Il y a toujours ce duel avec Higuain, pas facile à gérer. Je connais sa qualité. Il a besoin de confiance. L’équipe de France a besoin d’un Karim Benzema en pleine forme". Et pour donner un peu plus de sens aux propos de son entraîneur, Benzema a marqué, dimanche soir avec les Merengue face à Majorque (5-2).

Benzema inscrit le cinquième but du Real (à partir de 5'50) :



Un des problèmes de Benzema, c'est aussi son poids. Il aurait repris quelques kilos superflus depuis quelques mois. Mais là aussi, Deschamps défend son protégé : "il s’est repris en main. Ce n’est pas le seul. Ils sont trois ou quatre à devoir faire attention. Leur corps est leur outil de travail. Surtout quand ton équipe joue deux fois par semaine. Tu t’entraînes moins. Dans un match de 90 minutes, tu brûles les calories. C’est aussi une des raisons qui m’ont incité à le laisser 90 minutes contre l’Allemagne. Il avait besoin de rythme". Et de conclure : "l'aura-t-il, là ? On va voir".