Deschamps : "honneur" et "fierté"

  • A
  • A
Deschamps : "honneur" et "fierté"
Le nouveau sélectionneur des Bleus Didier Deschamps@ REUTERS
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Le sélectionneur des Bleus a insisté sur certaines valeurs à défendre.

Deschamps avec Le Graët (930x620)

© REUTERS

Didier Deschamps a été officiellement intronisé sélectionneur de l'équipe de France, lundi, lors d'une conférence de presse au siège de la Fédération française de football, à Paris, aux cotés du président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët. "Je remercie le président de la confiance qu'il m'a accordée en me donnant la responsabilité d'être le sélectionneur de l'équipe de France", a d'abord déclaré Deschamps dans son allouction inaugurale. "C'est une grande fierté et un honneur pour moi d'avoir cette responsabilité."

Un rapport particulier aux Bleus. "C'est la plus belle chose qui me soit arrivée dans ma carrière professionnelle. C'est donc un énorme plaisir et un honneur pour moi", a déclaré l'ancien entraîneur de l'OM lors de cette première conférence de presse. Deschamps compte 103 sélections avec les Bleus et était le capitaine de l'équipe championne du monde en 1998 et d'Europe en 2000.

Un contrat de deux ans. Noël Le Graët a confirmé que le contrat liant Didier Deschamps aux Bleus portait sur deux ans. "Il sera sélectionneur pour deux ans et deux ans de plus si nous nous qualifions pour la Coupe du monde (au Brésil en 2014)", a-t-il précisé. Et le président de la FFF a tenu à appuyer son choix. "Laurent (Blanc) a fait part de sa décision vendredi. J'ai pris contact avec Didier lundi et seulement avec Didier, c'était le premier choix", a-t-il assuré. "Il n'y avait pas de plan B. Je l'ai contacté dès qu'il a été libre", lundi, après la résiliation de son contrat d'entraîneur de l'Olympique de Marseille. Quant au montant du salaire de Deschamps, Le Graët a simplement précisé que les "relations économiques étaient relativement identiques à celles de Laurent Blanc", qui touchait 100.000 euros par mois.

"Plus le droit à l'erreur". S'il a parlé d"honneur et de fierté" en évoquant son poste de sélectionneur,  Deschamps a également mis les joueurs devant leurs responsabilités. "Etre international français, ça doit être un privilège pour chacun d'entre eux, quel que soit le nombre de sélections", a-t-il insisté. "Ils (les joueurs) auront aussi des devoirs d'exemplarité." "Les joueurs (de l'équipe de France) n'ont plus le droit à l'erreur", a-t-il également affirmé, précisant que, pour lui, il existe deux notions importantes : "le groupe et l'état d'esprit des joueurs". "J'ose espérer que tout le monde ira dans ce sens-là. Mais si j'estime qu'un joueur va à l'encontre de ces valeurs-là, il y aura une sanction sportive de le prendre ou de ne pas le prendre." Interrogé sur les quatre joueurs menacés de sanction pour leur comportement en Ukraine (Nasri, Ben Arfa, M'vila, Ménez), Deschamps a expliqué s'en remettre aux conclusions de l'enquête diligentée par la FFF.

Stéphan comme adjoint. Sans surprise, Deschamps a confirmé la présence à ses côtés au poste d'adjoint de Guy Stéphan, qui était déjà son bras droit à l'OM. C'est mon adjoint, c'est quelqu'un avec qui j'ai commencé une collaboration lorsque j'étais à Marseille", a-t-il simplement précisé. "Le staff, c'est essentiel dans la vie d'un groupe. C'est important d'avoir des gens de confiance. Guy en fait partie." Le Graët, comme Deschamps, ont plus ou moins esquivé les questions sur la composition du staff de l'équipe de France, sujet qui fut un objet de discorde entre Blanc et le président de la FFF.

Une pensée pour Blanc. Deschamps a tenu à saluer Blanc, son ancien coéquipier chez les Bleus, auquel il succède au poste de sélectionneur. "Je voudrais aussi saluer Laurent Blanc avec qui j'ai une relation amicale. Je lui succède avec beaucoup de respect, pour ce qu'il a fait, lui et son staff. (...) Je m'inscris dans la continuité avec des choses que je ferai différemment." Deschamps étrennera sa nouvelle fonction le 15 août prochain, au Havre, à l'occasion d'un match amical face à l'Uruguay.