Départ en fanfare pour le Barça

  • A
  • A
Départ en fanfare pour le Barça
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Le champion d'Espagne s'est promené pour son premier match de la saison : 7-0 !

5-0 en 2011 contre Villareal, 5-1 en 2012 face à la Real Sociedad : le Barça est un habitué des départs de saison canon. Mais, dimanche, il a fait encore plus fort, en établissant un nouveau record pour une entrée en matière dans son championnat domestique : 7-0 !

La victime, à l'agonie à la mi-temps (6-0, quand même) s'appelle cette fois Levante. Comme d'habitude, Lionel Messi a été l'un des artisans en chef de cette véritable corrida, avec un doublé aux 12e et 42e minutes (sur penalty). Mais il n'a pas été le seul : Pedro (deux fois), Alexis Sanchez, Dani Alves et Xavi ont eux aussi participé à la fête.

Le Barça écrase Levante (7-0) :



"On a rendu une bonne copie en première période, surtout sur les concepts dont on a parlé avec les garçons depuis mon arrivée, des choses un peu oubliées, archivées : la prise de profondeur des milieux de terrain, alterner jeu direct et construction, passer par l'intérieur ou l'extérieur, maintenir un pressing haut...", a insisté le nouvel entraîneur du Barça, l'Argentin Gerardo "Tata" Martino.  "Evidemment, ce sont de bons signes mais c'est très tôt, ça vient de commencer." Pour les adversaires du Barça, c'est le cauchemar qui ne fait sans doute que commencer. "Nous venons de sortir de chez le dentiste, comme je dis souvent, et maintenant, c'est aux autres d'y passer", a joliment dit le technicien du club valencian, Joaquin Caparros.

Et Neymar n'a joué que trente minutes...

Neymar face à Levante (930x620)

© REUTERS

Et les "autres" en question risquent de souffrir. Car le Barça de "Tata" est encore "perfectible". Lionel Messi est sorti en cours de match, à vingt minutes de la fin, une première depuis près de... trois ans ! Visiblement, à l'aune d'une saison qui s’achèvera par la Coupe du monde au Brésil, Martino a conscience qu'il faut économiser le quadruple Ballon d'Or, blessé en fin de saison dernière. De la même façon, l'ancien sélectionneur du Paraguay s'est passé au coup d'envoi du Brésilien Neymar, recruté cet été pour 40 millions d'euros mais opéré des amygdales début juillet et encore un peu court physiquement. De fait, Messi et Neymar n'ont joué que sept minutes ensemble. Sept, c'était décidément le chiffre du jour, dimanche soir, au Camp Nou...