Cristiano Ronaldo remporte le Ballon d'Or

  • A
  • A
Cristiano Ronaldo remporte le Ballon d'Or
@ Capture d'écran L'Equipe 21
Partagez sur :

RÉCIT - La star portugaise du Real Madrid a devancé Lionel Messi et Franck Ribéry, seulement 3e.

>> Europe1.fr vous fait revivre la cérémonie de remise qui a lieu à Zurich, en Suisse.

#L'ESSENTIEL 

>> Cristiano Ronaldo remporte son deuxième Ballon d'Or après celui de 2008.

>> Le joueur du Real (qui a recueilli 27,99% des voix) devance Lionel Messi (2e avec 24,72%) et Franck Ribéry (3e avec 23,36%).

Cristiano Ronaldo à Zurich (930x620)

© Capture d'écran L'Equipe 21

20h05 : Cristiano Ronaldo, très ému, reçoit son deuxième Ballon d'Or après celui de 2008, qu'il avait conquis lorsqu'il jouait encore à Manchester United. "Ceux qui me connaissent savent combien j'ai commis de sacrifices pour remporter ce trophée", a rappelé Ronaldo, les larmes aux yeux. "Je voudrais également remercier une nouvelle fois Eusebio et Madiba (Nelson Mandela, ndlr)". Ronaldo, dont le jeune fils de trois ans et demi et la mère étaient présents dans la salle, met fin à l'hégémonie de Lionel Messi, qui avait remporté les quatre derniers Ballon d'Or. Messi termine cette fois deuxième, devant Franck Ribéry. 

20h00 :A 20h00 pile, Pelé annonce le nom du vainqueur : Cristiano Ronaldo.

Nadine Angerer (930x620)

© Capture d'écran L'Equipe 21

19h57 :Nadine Angerer remporte le trophée de Meilleure joueuse de l'année. La joueuse de Brisbane, qui évolue au poste de gardienne de but, a remporté cette année le championnat d'Europe des nations avec l'Allemagne. Elle avait également été élue meilleure joueuse d'Europe UEFA. Comme Franck Ribéry. Un signe ?

19h50 : A quelques minutes de la remise du Ballon d'Or (et de la perte de son titre ?), Messi, avec sa compagne Antonella Roccuzzo, reste attentif aux discours des uns et des autres.

Messi avec sa compagne (930x620)

© Capture d'écran L'Equipe 21

19h47 :Pelé est distingué pour l'ensemble de sa carrière d'un Ballon d'Or d'honneur. Triple vainqueur de la Coupe du monde, le "Roi" n'avait jamais reçu la prestigieuse récompense, réservée jusqu'en 1994 au meilleur joueur européen. L'ambassadeur du football verse quelques larmes au moment où la salle se lève pour le saluer.

Pelé (930x620)

© Capture d'écran L'Equipe 21

19h39 :Ibrahimovic remporte le prix Puskas de plus beau but de l'année pour son ciseau retourné réussi avec la Suède contre l'Angleterre (4-2). "Je suis très fier d'être ici ce soir", a déclaré "Ibra". "Je voudrais féliciter tous les autres nommés, ceux qui vont être récompensés ensuite." Pour le plaisir, revoyons ce but d'anthologie :



19h37 : Sur la place du football en Afghanistan, Europe1.fr vous conseille le récent reportage réalisé par les équipes d'"Enquêtes de foot", émission diffusée sur Canal+Sport.

19h35 : Place désormais au prix du fair-play : la Fédération afghane est distinguée pour son travail dans un pays où règne toujours l'insécurité.





19h28 : Amarildo ne lâche plus le micro, bouleverse le bon ordonnancement de la cérémonie et évoque, entre autres, les problèmes de sécurité dans les stades brésiliens. Son discours, émouvant mais long, fait sourire dans l'assemblée, et notamment Zlatan Ibrahimovic. 





 

19h24 : La Fifa continue de fêter le football brésilien, avec trois vainqueurs de Coupe du monde : Cafu (vainqueur en 1994 et 2002), Amarildo (1962) et Pelé (1958, 1962 et 1970).

Joueurs brésiliens (930x465)

© Capture d'écran L'Equipe 21

19h20 : Si la Fifa maintient le suspense sur le nom du lauréat, ce n'est pas vraiment le cas de la presse madrilène, qui avait déjà tendance à mettre l'"or" à toutes les sauces... >> A LIRE :     L'Espagne sacre déjà Cristiano Ronaldo 

Jupp Heynckes (930x620)

© Capture d'écran L'Equipe 21

19h10 : Après Silvia Neid, les techniciens allemands font main basse sur les trophées de meilleur entraîneur puisque c'est l'ancien coach du Bayern Munich, Jupp Heynckes, auteur du triplé Championnat-Coupe-Ligue des champions, qui décroche cette année la récompense. La Fifa salue cette année un entraîneur retraité puisque Heynckes a mis fin à sa carrière dans la foulée de son incroyable saison 2012-13 avec les Bavarois.

19h08 : Le trophée d'entraîneur de l'année dans le football féminin revient à l'Allemande Silvia Neid, vainqueur de l'Euro avec la sélection allemande.

19h06 : La Fifa rend hommage au Portugais Eusebio, disparu le 5 janvier dernier et qui avait remporté le Ballon d'Or en 1965.

Adriana lIma (930x1240)

© Capture d'écran L'Equipe 21

19h02 : Adriana Lima signe l'un des bons mots de la soirée. Alors qu'on lui demande un pronostic pour le prochain Mondial, la top model répond : Brésil... Suisse (la cérémonie a lieu à Zurich).

19h00 : Gigantesque passage d'auto-promo de la Fifa pour sa compétition : la Coupe du monde, qui aura lieu au Brésil, avec trois figures du pays : la mannequin Adriana Lima, Ronaldo (le "vrai", le "gros") et Neymar.

18h55 : Pour ceux qui considèrent que Ribéry doit recevoir le Ballon d'Or, voici un nouvel argument.





18h50 : Le Belge Jacques Rogge, ancien président du Comité international olympique, est distingué par le "prix spécial du président de la Fifa", Sepp Blatter.

18h45 : On connaît désormais les onze joueurs qui constituent l'équipe Fifa de l'année : Manuel Neuer (Bayern), Philip Lahm (Bayern), Sergio Ramos (Real), Thiago Silva (PSG), Dani Alves (Barça), Andres Iniesta (Barça), Xavi (Barça), Franck Ribéry (Bayern), Cristiano Ronaldo (Real), Zlatan Ibrahimovic (PSG) et Lionel Messi (Barça). Quatre clubs seulement sont donc présents dans ce "Onze de l'année" : le Bayern Munich, le Real Madrid, le FC Barcelone et le PSG.





18h43 : Franck Ribéry, qui fait partie du Onze de l'année, est interrogé par un spectateur dans le public sur une possible venue au PSG. "Je ne pense pas pouvoir venir jouer au PSG un jour", a répondu l'international français. "Mais pourquoi pas jouer contre le PSG en Ligue des champions." Le Bayern et le PSG sont qualifiés en 8es de finale.

18h35 : Evénement cette année : les six nommés au titre de meilleure joueuse et de meilleur joueur sont présents sur la scène. De gauche à droite : Abby Wambach, Cristiano Ronaldo, Nadine Angerer, Franck Ribéry, Marta et Lionel Messi. 

Les six nommés (930x620)

© Capture d'écran L'Equipe 21

Fernanda Lima (930x1240)

© Capture d'écran L'Equipe 21

18h30 : La cérémonie débute au Palais des Congrès. Comme le tirage au sort de la Coupe du monde, elle est animée par la Brésilienne Fernanda Lima, en compagnie de Ruud Gullit.

18h20 : Lui aussi présent à Zurich, Zinédine Zidane a donné son favori pour le Ballon d'Or 2013 : Ronaldo. Ce n'est pas une surprise, "Zizou" étant l'entraîneur adjoint du Real Madrid. 

18h17 : Le collège des votants pour le Ballon d'Or est composé des sélectionneurs et des capitaines des sélections mondiales ainsi que de journalistes. S'il avait dû voter, l'ancien sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech, aurait lui voter pour Ribéry, qu'il a eu sous ses ordres, notamment lors des Coupes du monde 2006 et 2010.





18h15 : Vous ne connaissez pas la grande et les petites histoires du Ballon d'Or. Europe1.fr vous les raconte en infographies. >> A VOIR : le Ballon d'Or pour les nuls

18h10 : Cet après-midi, une Une de France football a circulé sur Twitter. On y voyait Cristiano Ronaldo à genoux avec ce titre : "Ronaldo par K.O." Dans la foulée, l'hebdomadaire a publié un tweet dans lequel on voyait trois Unes différentes en fonction du vainqueur.





18h05 :Last but not least, Ribéry fait son arrivée sur le tapis rouge avec sa femme, Wahiba. Le joueur du Bayern prend le temps de signer quelques autographes avant d'entrer dans le Palais des congrès.

Ribéry avec sa femme Wahiba (930x620)

© Capture d'écran L'Equipe 21

18h00 : Interrogé il y a trois jours par L'Equipe 21, Franck Ribéry faisait part de sa grande confiance. "Pour moi, je me dis que c'est mon année", insiste-t-il. "Après, certes, tout le monde sait que Messi, c'est le plus fort du monde. Après Ronaldo, c'est un autre style de jeu, il n'a gagné aucun trophée, il n'a marqué que des buts. Mais moi aussi, j'ai marqué des buts. J'ai été présent du début jusque la fin de l'année, avec l'équipe de France aussi. J'ai été décisif, j'ai gagné pas mal de trophées, y compris individuellement." Non, non, ce n'est pas possible, Ronaldo ne peut pas l'avoir, ce Ballon d'Or...

17h55 : Même s'il paraît aujourd'hui incongru de penser que Ribéry va rejoindre Raymond Kopa, Michel Platini, Jean-Pierre Papin et Zinédine Zidane dans la légende, Europe1.fr a adopté la méthode Coué. >> A LIRE :  Si, si, Ribéry peut encore avoir le Ballon d'Or

17h50 : Les trois joueurs sont arrivés dans de beaux costumes qui tranchent avec leurs tenues sportswear du début d'après-midi.





17h45 : Après Ronaldo, c'est au tour de Lionel Messi d'arriver au Palais des Congrès. Avec un costume rose du meilleur effet. L'Argentin est un habitué des tenues étonnantes. L'an dernier, il avait reçu son quatrième Ballon d'Or avec un costume à pois.





17h40 : Ballon d'Or en 2008, Ronaldo pourrait être assis à deux places seulement de son grand rival, Lionel Messi. L'Argentin est le quadruple tenant du trophée (2009 à 2012). >> A LIRE : Ronaldo assis à côté de Messi ?

Ronaldo sur le tapis rouge (930x620)

© Capture d'écran L'Equipe 21

17h35 : Cristiano Ronaldo a fait son entrée sur le tapis rouge sous les vivas de la foule...

17h30 : Auteur d'une saison exceptionnelle avec le Bayern Munich (champion d'Allemagne, vainqueur de la Coupe d'Allemagne et de la Ligue des champions), Franck Ribéry a longtemps été le favori n°1 pour l'obtention du Ballon d'Or 2013. Mais les derniers mois de Cristiano Ronaldo ont totalement inversé la tendance. Et, aujourd'hui, on voit mal comment le Portugais pourrait ne pas être sacré. >> A LIRE : Le sacre pour Cristiano Ronaldo ?

17h25 : Les stars se succèdent sur le tapis rouge, à Zurich. Les Parisiens Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva font leur arrivée ensemble. Les deux devraient être distingués cette année, le premier pour le prix Puskas du plus beau but de l'année (son retourné contre la Suède), le second en tant que membre du "Onze mondial" de l'année.

Ibrahimovic et Thiago Silva (930x620)

© Capture d'écran L'Equipe 21

17h20 : Comme c'est souvent le cas en pareilles circonstances, c'est le temps des rumeurs. Le quotidien allemand Bild annonce ainsi que Cristiano Ronaldo sera le lauréat cette année. >> A LIRE : Ronaldo vainqueur selon Bild

17h15 : Le classement entre les trois finalistes n'a pas varié en dépit de l'extension du vote du 15 au 29 novembre, a souligné la Fifa, lundi. La durée du scrutin avait été allongée parce "la participation était faible" au 15 novembre, a tenu à rappeler le directeur de communication de la Fifa, Walter de Gregorio. Le taux de participation, parmi les 209 sélectionneurs et 209 capitaines d'équipes nationales, ainsi que des journalistes spécialisés, qui sont autorisés à voter pour le meilleur joueur 2013, était de 50% au 15 novembre, et est monté à 88% au 29 novembre. 

Ronaldo et Ribéry (930x620)

© Montage REUTERS

17h05 : A l'origine, la date finale pour voter était le 15 novembre, date du barrage aller de la zone européenne pour la Coupe du monde. Mais la Fifa avait finalement étendu le vote au 29 novembre, soit après les deux matches de barrage, durant lesquels Ronaldo avait inscrit quatre buts en deux matches contre la Suède (1-0, 3-2). La Fifa s'était défendu de vouloir avantagé "CR7" mais ce report était particulièrement bien tombé pour le joueur du Real Madrid, à tel point que nous nous étions demandés s'il avait "tué le concours". >> A LIRE : Ronaldo a-t-il assommé Ribéry ?

17h00 : On le sait depuis le 9 décembre dernier : le Ballon d'Or 2013 sera remis lundi soir à l'un des trois joueurs suivants : Lionel Messi (Argentine, FC Barcelone), Cristiano Ronaldo (Portugal, Real Madrid) et Franck Ribéry (France, Bayern Munich). Ces trois joueurs sont arrivés en tête des votes, clos le 29 novembre dernier. >> A LIRE : Ballon d'Or : Ribéry finaliste